Assurance - divers

Seulement 11 % des Français envisagent de résilier leurs contrats d'assurance

Publié par le , Mis à jour le 09/10/2019 à 11:32

Assurance : seulement 11 % des Français envisagent de résilier

Les Français sont près de 80 % à se déclarer satisfaits de leur assurance principale. A tel point que plus de moitié d’entre eux détiennent leur contrat auto et habitation chez leur assureur principal depuis plus de 10 ans. Une fidélité qui ne l’est conduit pas à envisager de résilier leurs contrats.

79 % des Français satisfaits de leur assurance principale

Les Français fidèles à leur compagnie d’assurance. Selon la 1ère édition du baromètre « Les Français et leur assureur » du cabinet Deloitte, 79 % des Français interrogés se déclarent satisfaits de leur assurance principale. Ils sont ainsi, et de manière très logique, 78 % à accorder leur confiance à leur assureur et 77 % à se dire prêts à la recommander. Une satisfaction qui se traduit par une certaine fidélité : 52 % ont leur contrat auto et habitation chez leur assureur principal depuis plus de 10 ans (52 % leur contrat auto-moto et 51 % leur contrat habitation).

Les nouveaux acteurs du secteur peinent à convaincre

Malgré les nombreuses mesures facilitant la résiliation des contrats d’assurance, l’enquête indique de manière très cohérente que seuls 11 % des sondés envisagent de résilier leurs contrats dans les 6 prochains mois. Et ce ne sont pas les nouveaux acteurs du secteur (assurtech, géants du web, etc.) qui vont les faire changer d’avis puisque 71 % déclarent ne pas avoir confiance en eux. Pour souscrire un nouveau contrat, les Français préfèrent très largement se tourner vers des acteurs traditionnels. Ils sont 62 % à préférer souscrire auprès d’une compagnie d’assurance nationale, 52 % à se diriger vers une compagnie d’assurance mutualiste, 28 % vers une banque nationale et 23% vers une banque mutualiste. Seulement 10 % se déclarent prêts à souscrire un nouveau contrat chez une assurtech.

Si les nouveaux acteurs du secteur ne séduisent pas encore, cela s’explique notamment par le poids des canaux traditionnels. En matière de relation client, l’agence et le téléphone restent les canaux privilégiés par les Français. Si le digital et la relation à distance peuvent séduire pour ce qui est des opérations les plus simples, les sondés déclarent privilégier le contact humain pour celles qui nécessitent une expertise ou un conseil personnalisé. Pour que le cap du 100 % digital soit franchi, il va encore falloir attendre.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES