• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Suisse Grêle verse près de 59 millions d'euros en 2013

Publié par le , Mis à jour le 08/03/2016 à 15:07

La grêle mine un assureur suisse

Suisse Grêle a enregistré une année 2013 très sinistrée à cause de la grêle qui a sévi le 20 juin. Le cout des dommages a atteint la somme colossale de 71,8 millions de francs suisses soit près de 59 millions d’euros.

Augmentation de la sinistralité

Au cours de l’année 2013, 9 372 annonces de sinistres ont été enregistrées par la société d’assurance suisse contre la grêle contre 6 113 au cours de l’année 2012. Les primes versées par Suisse Grêle se sont stabilisées à 48,5 millions de franc soit presque 40 millions d’euros. Ce sont les régions viticoles des cantons de Genève, Vaud, Berne et Neuchâtel qui ont les plus soufferts.

Il n’y a pas que la Suisse qui a été lourdement handicapée par les récents sinistres naturels, la France non plus n’a pas été épargnée. Avec l’Italie, le volume des primes a augmenté de près de 14  % et s’échelonne à 68,4 millions de francs (56 millions d’euros). Au total, la France, l’Italie et la Suisse ont enregistré un nombre d’annonces de dégâts aux cultures de 19 714 contre 18 522 en 2012.

Mesure prise pour se couvrir de la grêle

En France, les exploitants agricoles peuvent souscrire une assurance qui leur permet de se couvrir de la grêle, de la tempête, du gel et même d’une inondation. En ce qui concerne la garantie grêle, elle est incluse dans la plupart des contrats d’assurance multirisques agricoles et couvre les dommages dus à l’action de la grêle ou au poids de la neige.

Mais l’assuré peut également souscrire un contrat d’assurance grêle qui prendra en charge les dommages directs causés aux récoltes à cause de la grêle. Ce contrat permet surtout de couvrir la perte de quantité donc la baisse du rendement de la récolte, cependant, elle peut aussi prendre en charge la perte de qualité de certaines cultures.

L’assurance grêle couvre toutes les cultures sans exceptions que ce soit les céréales, les cultures fruitières ou encore maraîchères ! 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES