Suisse : une assurance tremblement de terre devrait être rendu obligatoire

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance - divers > Suisse : une assurance tremblement de terre devrait être rendu obligatoire

Actualité de l'assurance

Assurance - diversVoir toute son actualité

Suisse : une assurance tremblement de terre devrait être rendu obligatoire

|
Consultations : 1441
Commentaires : 0
La suisse se protège contre les tremblements de terre

Sans doute en raison du séisme qui a sévi dans la région de Zoug en février, la Suisse a rouvert un projet qui a été mis dans le placard durant plus de 2 ans et a décidé de se doter d’une assurance obligatoire qui aiderait la population à se prémunir des tremblements de terre.

Les instigateurs de ce projet

L’Association Suisse d’Assurances (ASA) et des Etablissements cantonaux d’assurances (ECA) sont les instigateurs de ce projet. C’est le résultat d’une étude menée par le Conseil fédéral visant à mettre les séismes au même rang que les avalanches, les inondations ou encore les tempêtes. Le projet n’a pas convaincu les politiciens et a été mis au placard jusqu’à aujourd’hui où il a été remis sur le tapis. Qu’est ce qui a changé ?

Sur le plan politique, deux politiciens, Susanne Leutenegger Oberholzer (PS/BL) au National et Jean-René Fournier (PDC/VS) aux Etats sont issus des deux régions les plus concernés par les séismes. Par ailleurs, les banques cantonales inquiètes de son portefeuille hypothécaire a aussi joué un rôle clé dans le lancement de ce projet.  Selon les enquêtes menées par les Etablissements cantonaux, la majorité des Suisses croient aussi qu’ils sont déjà couverts pour ce risque.

Que devrait contenir l’assurance tremblement de terre ?

Le projet devrait se composer de plusieurs types d’assurances qui devraient couvrir les bâtiments, les frais de déblaiement ainsi que les biens mobiliers des entreprises et l’inventaire des ménages. La dernière option est la plus recommandée puisque la prime annuelle d’un bâtiment assuré à 700 000 francs suisse coûterait 73, 50 francs suisse contre 84,70 et 85, 40 pour les deux autres options.

L’assurance devrait aussi se prémunir d’une franchise de 5% de la somme assurée et un plafond de 10%. Pour bénéficier de cette prise en charge les assurés devront donc débourser une somme jugée trop élevée. Par étonnant donc de constater que près de 60% des Suisses sont contre l’instauration de cette nouvelle assurance obligatoire.

Tout comme la Suisse, la France a bien noté les conséquences de l’absence de mesures de prévention et de gestion de crise en cas de séismes. Pour rappel, le pays avait mis en place un plan séismes en 2005 dans les régions les plus risquées comme les Pyrénées, le Rhône Alpes et les Antilles.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS