Assurance - divers

Tempête Ciara : 13 départements toujours en alerte orange

Publié par le , Mis à jour le 10/02/2020 à 16:45

La France a été touchée par une nouvelle tempête

La tempête Ciara s’est abattue sur une grande partie de la France. Actuellement, 90.000 foyers sont toujours privés d’électricité avec 13 départements placés en vigilance orange par Météo France. Assurland fait le point sur les démarches à réaliser auprès de son assureur.

Encore 90.000 foyers sont toujours privés d’électricité

Des vents violents pouvant atteindre 181 km/h, 90.000 foyers privés d’électricité, des départements toujours en alerte orange, 11 blessés légers et au moins deux morts … C’est le bilan provisoire de la tempête Ciara.

Quasiment trois semaines après le passage de la tempête Gloria, la France doit faire face à un nouveau phénomène météorologique. Selon le dernier bulletin de Météo France, 13 départements sont toujours en vigilance orange aux vents et vagues-submersion : Les Ardennes, l’Aube, la Côte-d’Or, le Doubs, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Haute-Saône, les Vosges, l’Yonne ainsi que le Territoire-de-Belfort.

En début d’après-midi, ce sont près de 90.000 foyers qui étaient toujours privés d’électricité. Des habitations principalement localisées en Normandie, dans les Hauts-de-France, le Grand-Est et la Bretagne.

Par mesure de sécurité, la ville de Paris a annoncé la fermeture de l’ensemble des espaces verts cet après-midi. En début de journée, c’est le trafic des RER et Transiliens qui a été fortement perturbés en raison de la tempête. La circulation a d’ailleurs dû être totalement interrompue entre Nanterre-Préfecture et Sartrouville à cause d’un arbre tombé sur les voies. Même sentence pour les RER C et D. Les voyageurs de la ligne E s’en sortent un peu mieux avec des trains supprimés. A noter que des lignes ferroviaires étaient encore à l’arrêt en Allemagne, touchée aussi par la tempête.

Une tempête qui a aussi fait des victimes. Selon le Parisien, un homme originaire d’un petit village du Calvados est mort après une chute de son toit. A Drancy, un quadragénaire circulant à trottinette a perdu la vie après un choc à la tête. Si pour le moment les causes de l’accident n’ont pas encore été identifiées, l’hypothèse d’une chute d’un objet est privilégiée.

Cinq jours pour effectuer une déclaration auprès de son assureur

Au lendemain de cette nouvelle tempête, il est l’heure de faire le point sur son contrat d’assurance. Si vous avez subi des dégâts, sachez qu’ils ne seront pas tous couverts. Pour obtenir une indemnisation, il faut que le dégât soit le résultat de l’action du vent comme la chute d’un arbre qui abîme une façade, une tuile arrachée…

Attention toutefois, certains dommages ne peuvent pas être indemnisés : clôtures, vérandas, abris de jardin, volets, panneaux solaires…A noter que certains contrats peuvent proposer des options capables de vous protéger lors d’une tempête.

Si un arbre de votre jardin tombe chez votre voisin, sachez que vous serez couvert par votre responsabilité civile. Attention tout de même, il faudra prouver que la chute de l’arbre est bien une conséquence d’un phénomène climatique et non d’un manque d’entretien.

Si vous êtes victime d’un dommage, vous aurez 5 jours pour effectuer une déclaration de sinistre auprès de votre assurance. Il faudra notamment communiquer l’ensemble des dommages subis durant la tempête. N’oubliez pas aussi de joindre l’ensemble des documents susceptibles d’aider votre assureur (factures, photos…).

Afin d’éviter des dégradations supplémentaires et en attendant le passage d’un expert, vous êtes aussi inviter à protéger vos affaires.

Dernier point, sachez que les effets du vent ne relèvent que rarement du régime Catnat (Catastrophes Naturelles).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES