• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Tempête en Bretagne : à quelle couverture s'attendre de l'assurance ?

Publié par le , Mis à jour le 12/02/2014 à 15:38

La Bretagne a de nouveau été touchée par la tempête, et les inondations qui en résultent concernent de nombreux foyers. Face au sinistre, il existe différentes démarches à suivre afin de jouir d’une indemnisation.

Un climat orageux depuis décembre 2013

Depuis la fin d’année 2013, le climat breton est ponctué de violents orages. Pour sa part, la région de Qumaira subit la tempête pour la troisième fois en l’espace de deux mois à peine. Avec les pluies interminables, les rivières ont débordé de leur lit et de nombreux villages sont victimes d’inondations. Le 10 février 2014, une décrue progressive était annoncée mais plusieurs communes sont encore inondées.

Comment déclarer le sinistre ?

Dans le cas où un sinistre est constaté, il faut en faire part sans attendre à l’assureur. Cela peut se faire par téléphone ou via Internet. A noter que bon nombre de compagnies mettent à disposition des numéros ainsi que des prestations spécifiques pour un enregistrement plus rapide des déclarations. Des conseillers sont à l’écoute des assurés et ces derniers sont informés sur les démarches à suivre pour être couverts.

Après la 1ère déclaration, il faut ouvrir un dossier comportant divers éléments qui prouvent le sinistre : vidéos, photos, témoignages de voisins ou encore documents attestant de l’existence des objets détériorés (factures, contrats…).

L’indemnisation

Avant tout, il faut souligner que les inondations ne font pas l’objet d’une garantie spécifique. Toutefois, on retrouve généralement une couverture concernant les catastrophes naturelles. Cette garantie se retrouve généralement dans les contrats d’assurance habitation ou auto (formules tous risques notamment). Pour que l’indemnisation puisse avoir lieu, il est nécessaire qu’un état de catastrophe naturelle ait été déclaré officiellement par le biais d’un arrêté préfectoral. Une fois que la déclaration de sinistre a été enregistrée, la compagnie a deux mois pour payer une première partie du remboursement et trois mois pour verser l’intégralité du montant concerné.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES