Assurance divers

Une forte hausse de l'isolement des personnes âgées

Publié par le , Mis à jour le 30/09/2021 à 17:43

À la veille de la journée de la Journée internationale des personnes âgées, l’association Les Petits Frères des Pauvres a publié, ce jeudi, le baromètre 2021 "Solitude et isolement quand on a plus de 60 ans en France". À cause notamment du passage de la crise sanitaire, les résultats sont édifiants.

Une forte hausse du sentiment de solitude entre 2017 et 2021

Pour mesurer l’isolement des personnes âgées, l'association prend en compte quatre cercles de sociabilité : la famille, les amis, le voisinage et les associations. En 2021, l’étude montre que 530 000 personnes âgées ne sont plus dans aucun de ces cercles, ce qui signifie qu’elles sont en situation de "mort sociale".

D’après le site 20Minutes, il apparaît que le nombre de personnes âgées isolées des cercles familiaux et amicaux a plus que doublé (+122 %) en quatre ans, passant de 900 000 en 2017 à 2 millions en 2021. Pour l’association, c’est une des conséquences de plus de 15 mois de crise sanitaire ayant mis un frein aux rencontres. D’ailleurs, plus de la moitié des seniors identifient la crise du Covid-19 comme déclencheur de leur sentiment d'isolement.

L'isolement aggravé par la crise du Covid-19

L’éloignement géographique des proches est un facteur souvent commun, ce qui a pu s’aggraver avec les confinements. Aujourd’hui, 1,3 million de personnes âgées ne voient jamais ou quasiment jamais leurs enfants et petits-enfants, contre 470 000 lors du précédent baromètre mesuré en 2017. Ils racontent que leurs familles sont souvent loin et très occupées à vivre leur vie. Mais ce n’est pas tout, les Petits Frères des Pauvres révèlent aussi que “les liens avec les amis et les réseaux associatifs ont le plus pâti des confinements successifs”. En 2021, une personne âgée sur cinq (3,9 millions) n’a pas ou quasiment pas de relations amicales, contre 1,5 million en 2017.

Quant à l’utilisation des réseaux sociaux ou des contacts via internet, il existe une vraie facture. Près d'un tiers des personnes de plus de 60 ans (27%) sont en situation d'exclusion numérique et sont passés à côté du maintien du lien social par ce biais pendant la crise.

Comme le résume 20Minutes, être sans famille proche, en perte d’autonomie, ne pas être à l’aise avec le numérique et avoir des revenus inférieurs à 1 000 euros sont des facteurs déclencheurs d’isolement. Face à cela, les Petits Frères des pauvres appellent à "faire de la lutte contre l'isolement un axe majeur dans la construction de politiques publiques de prévention de la perte d'autonomie".

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}