Assurance - divers

Voyages : les assureurs épinglés par les professionnels du tourisme

Publié par le , Mis à jour le 14/10/2020 à 16:27

Les annulations gratuites sont garanties par les professionels du tourisme

Les professionnels du tourisme ont été reçus par le gouvernement pour évoquer une situation économique délicate liée au Covid-19. Des professionnels qui n’hésitent pas à fustiger les assureurs qui « ne jouent pas le jeu » selon eux.

La clause de pandémie inexistante dans les contrats

C’est l’un des secteurs les plus durement touché par la crise sanitaire. Les professionnels du tourisme ont été reçus par Jean Castex et plusieurs ministres pour évoquer une situation économique de plus en plus délicate.

Si la saison estivale a été moins catastrophique que prévue, les vacances de la Toussaint et d’hiver pourraient être plus compliqués pour les professionnels : « D’habitude à cette époque à la montagne, ils sont à plus de 50 à 60% des réservations » explique Didier Chenet, président du Groupement National des Indépendants de l'hôtellerie et de la restauration (GNI) au micro de RFI. Or, « ils sont à peine à 10% (…) Vraiment, nous sommes en réanimation ».

Outre les baisses de réservations, les professionnels du tourisme se confrontent aux assureurs. Le président du GNI estime que « les assureurs ne jouent pas le jeu ». Pour lui, les clauses des contrats n’ont pas été respecté : « Et le comble maintenant, c’est qu’ils n’ont pas respecté leur engagement vis-à-vis de l’Etat. Ils devaient doter le fonds de solidarité de plus d’un milliard, ils ne l’ont pas fait ».

Didier Chenet va plus loin et estime que les assureurs résilient les contrats des professionnels pour proposer « des contrats dans lequel ne figure pas la clause de pandémie ». Une situation dénoncée par les professionnels lors de la réunion avec le Premier ministre.  

Ce n’est pas la première fois que les professionnels se plaignent des assureurs. Des restaurateurs comme le célèbre chef Michel Sarran n’ont pas hésité à poursuivre en justice leur compagnie d’assurance pour des refus d’indemnisation au titre des pertes d’exploitation. Une action dont a été déboutée le juré de Top Chef.

Pour aider le secteur du tourisme, le gouvernement a d’ores et déjà annoncé que le fonds de solidarité serait accessible aux entreprises de moins de 50 salariés. Les compensations concerneront des baisses de chiffre d’affaires de 70% et non plus 80%.

Par ailleurs, Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’Etat chargé du tourisme invite les Français à prendre des vacances et voyager en France.

Des annulations gratuites garanties par les professionnels du tourisme

Pour celles et ceux qui ont décidé de prendre quelques jours durant les prochaines vacances, sachez que les professionnels du tourisme se sont engagés à garantir des annulations gratuites en cas de difficultés liées au Covid-19 et de renforcer les protocoles sanitaires.

Si vous souhaitez profiter de vos congés en dehors de France, vous pouvez opter pour une assurance voyage. Un contrat qui n’est pas obligatoire et qui va comprendre au minimum une garantie responsabilité civile. Elle vous couvrira en cas de dommages causés à un tiers en dehors du territoire français. Vous serez aussi couverts par des clauses spécifiques.

Prudence, la prise en charge du Covid-19 par l’assurance n’est possible que lorsque vous tombez malade. Dans le cas où vous avez décidé de vous rendre dans un pays où l’épidémie est présente, vous ne pourrez pas faire jouer votre assurance si vous souhaitez finalement rentrer plus tôt « par précaution ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES