Assurance auto

« Gilets jaunes » : la moitié des radars automatiques mis hors-service

Publié par le , Mis à jour le 11/12/2018 à 16:41
595 vues 2 réactions Note

« Gilets jaunes » : les radars automatiques pris pour cible

Depuis le début du mouvement des « gilets jaunes », le 17 novembre dernier, près de la moitié des radars automatiques ont été mis hors-service. Parmi eux, 250 appareils ont été complétement détruits.

250 radars automatiques complétement détruits

Les 3 200 radars automatiques recensés en France sont pris pour cible. D’après les informations d’Europe 1, près de la moitié des radars automatiques du pays a été mise hors de service depuis le 17 novembre. Une date qui coïncide avec le début du mouvement des « gilets jaunes ». Dans le détail, plus de 1 500 actes de vandalisme ont été recensés (recouvertes de plastique ou de peintures) et au moins 250 appareils ont été complétement détruits. Dans certains départements, la quasi-totalité des radars ont été mis hors-service. Sur l’ensemble du territoire la facture s’annonce lourde. Entre les dégradations et le manque à gagner, Europe 1 évoque plusieurs millions d’euros.  

Les autorités veulent éviter la « contagion »

Ces chiffres ne sont toutefois pas officiels. Du côté de la sécurité routière et des préfectures, on préfère ne pas évoquer le sujet pour éviter « la contagion ». Si le phénomène était déjà visible l’été dernier avec l’entrée en vigueur de la mesure sur les 80 km/h, il s’est intensifié ces dernières semaines. A titre de comparaison, 400 installations de contrôle avaient été endommagées en juillet dernier.

Pour rappel, les peines encourues pour a détérioration ou la destruction d’un radar sont lourdes : 5 ans de prisons et 75 000 € d’amendes. La peine peut même monter à 7 ans de prison et 100 000 € d’amendes si « l’acte de vandalisme a été commis par plusieurs personnes agissant en qualité d’auteurs ou de complice ou par une personne dissimulant volontairement, en tout ou en partie, son visage afin de ne pas être identifiée ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
A force de fliquer les citoyens ceux ci se rebellent et c'est normal: simple auto défense .La FRANCE est et doit rester un pays libre r
Je suis bien content que l,on puisse pour une fois ralentir la pompe a fric de l,etat. Si je peux, j,en ferai autant. Il est totalement faux que le fric des radarts va a la securite routiere a 92%.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES