Assurance auto

16 expérimentations de la voiture autonome en France

Publié par le , Mis à jour le 24/04/2019 à 16:51

Les voitures autonomes s'intègrent peu à peu à nos routes

C’est parti ! La France se lance dans les expérimentations immersives de la voiture autonome, aussi bien en zone rurales qu’urbaines. L’objectif étant de tester la voiture autonome en situation réelle à travers 16 lieux différents en France, afin par la suite de démocratiser ce moyen de transport.

La France teste la voiture autonome en situation réelle

Il fallait une première phase d’expérimentation pour valider l’introduction progressive des véhicules autonomes en France. En effet, il parait compliqué d’introduire pleinement ce type de voiture sans conducteur au beau milieu des usagers classiques. Nous n’avons pas encore assez de recul pour savoir si l’introduction des voitures autonomes sur nos routes peut se faire sans danger.

Pour un budget total de 200 millions d’euros, ces 16 expérimentations se feront en zone rurale et urbaine, pour des transports collectifs ou individuels, dans le domaine du fret et de la logistique.

D’ici 2020, la loi d’orientation des mobilités (LOM) prévoit d’autoriser les navettes autonomes sur l’ensemble du territoire. Une manière d’apporter un service de transport pertinent à des habitants de zones où il n’y a pas d’alternative à la voiture.

Où les tests de la voiture autonome vont-ils se faire ?

La ministre des Transports, Élisabeth Borne vient de dévoiler que 16 essais de voitures autonomes qui ont été retenus pour la phase d’expérimentation. Voici quelques exemples de test qui seront expérimentés :

  • A Nantes : l’expérimentation prendra la forme de 2 transports en commun sur rails, pouvant accueillir jusqu’à 300 voyageurs/heure autour de Nantes.
  • Dans le département de l’Indre, en zone rurale : 2 navettes autonomes fortes de 5 places chacune feront quotidiennement le tour des villages de la communauté de communes Cœur de Brenne. La cible est notamment les personnes âgées qui vivent dans ces villages parfois reculés et qui n’ont pas de moyen de transport pour des actes du quotidien : faire leurs courses, consulter un médecin, etc.
  • Dans l’hypercentre de Clermont-Ferrand : 3 navettes autonomes EasyMile circuleront sur 2,8 kilomètres et seront intégrées au réseau de transport public de la ville, notamment pour faire les correspondances entre les tramways et les lignes de bus.
  • Non loin de là, à Vichy : une nouvelle ligne du réseau urbain se matérialisera grâce à ces navettes autonomes. Le long d’une voie ferrée, longue de 3 arrêts, cette nouvelle ligne permettra de faire la jonction avec des lignes de bus.
  • A Sophia-Antipolis, ce sont les salariés des entreprises de la technopole qui profiteront de l’expérimentation. 2 navettes autonomes relieront chacune des entreprises de la zone d’activité, ce que ne font pas les transports en commun actuels.
  • A Montpellier : c’est cette fois la livraison de produits locaux aux restaurants et aux commerces du centre-ville via véhicule autonome qui sera testé.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES