• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

A Paris, la vitesse bientôt limitée à 30

Publié par le , Mis à jour le 15/09/2017 à 14:28

Pour une circulation apaisée, les "zones 30" vont être plus nombreuses à Paris

D’ici la fin de l’année, ce sont 14 arrondissements de la capitale qui passeront en zone 30 kilomètres/heure. Et, en 2020, 85 % de la voirie de la capitale sera concernée par cette limitation de vitesse. Coup de projecteur.

 

En 2020, 85 % de Paris en « zones 30 »

Selon la Mairie de Paris, 14 arrondissements de la capitale devraient devenir des « zones 30 » d’ici fin 2017 et une délibération sera sans doute votée en ce sens lors du prochain Conseil de Paris prévu les 25 et 26 septembre pour la réalisation d’aménagements au cours de l’automne.

Plus précisément, pistes cyclables, trottoirs élargis et autres carrefours surélevés devraient sortir de terre dans les Ve, VIe, VIIIe, Xe, XIVe, XVe, XVIIe et XVIIIe arrondissements pour une circulation apaisée et un meilleur partage de la rue entre ses différents usagers (piétons, vélos, voitures, camions, bus,…).

Dans moins de 3 ans, 85 % de Paris basculera en « zones 30 » et seuls ses axes principaux comme l’avenue des Champs-Elysées conserveront la vitesse de circulation de 50 kilomètres par heure. Mais, à terme, ils ne représenteront plus que 15 % de la voirie parisienne.

 

paris-zone-30km

 

Vers des aménagements ponctuels de la voirie

A ceux qui considèrent que ces mesures de limitation de la vitesse constituent une nouvelle offensive contre la voiture à Paris, Christophe Najdovski, maire-adjoint de Paris, chargé des transports, des déplacements, de la voirie et de l'espace public, se défend et considère qu’il s’agit simplement d’« appliquer le Code de la route ». Et l’intéressé d’ajouter que, dans la capitale, la vitesse moyenne de circulation n’est que de 15km/h.

En outre, d’après le maire-adjoint parisien, cette limitation de vitesse incitera à faire preuve d’une plus grande prudence car, en cas de choc entre une voiture et un piéton à 30 km/h, la collision n’est pas mortelle dans 80 % des cas. En revanche, l’issue est tout autre lors d’un choc à 50 km/h.

Enfin, de nouveaux aménagements pourraient être réalisés de manière ponctuelle au gré des retours formulés par les habitants et les élus. Ainsi, des voies pourraient être piétonnisées ou devenir des « zones de rencontre » où la vitesse est réduite à 20 km/h et le piéton prioritaire.

 

 

Source : Le Parisien

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES