Assurance auto

Anne Hidalgo reçoit un soutien de poids dans son combat écologique

Publié par le , Mis à jour le 12/12/2017 à 11:48

La Ville de Paris en lutte contre les moteurs thermiques

Les voitures essence et diesel n’ont pas la cote auprès de la maire de Paris Anne Hidalgo. Cette dernière vient d’ailleurs de recevoir le soutien d’Arnold Schwarzenegger. La réduction de la mortalité sur les routes a ainsi été évoquée. 

Terminator sur un Vélib’ vert

La Ville de Paris compte enrayer la hausse de la pollution. Pour cela, la municipalité combat ardemment les voitures à moteur thermique, c’est-à-dire diesel et essence. Après avoir interdit les véhicules anciens, Anne Hidalgo compte bannir toutes les automobiles essences ou diesel d’ici à 2030. Alors que la maire de Paris est souvent décriée pour cette politique, un soutien de poids vient d’apparaître. Arrivant sur un nouveau Vélib’, Arnold Schwarzenegger a affirmé son soutien à Anne Hidalgo.

La star est devenue depuis son expérience de Gouverneur de Californie (de 2003 à 2007), une référence lorsqu’est évoquée la question écologique. « Vous êtes un grand ambassadeur du climat et une source d’inspiration pour nous tous » lui lance la maire de Paris.

Réduire les émissions de particules fines

L’objectif de cette venue n’était pas seulement pour « un coup de com’ ». Ils ont ainsi tous les deux dévoilé les résultats d’une enquête portant sur les effets de la disparition des voitures à moteur thermique d’ici à 2030. Elle conclut que la disparition des automobiles à carburants fossiles permettrait d’éviter la mort de 45 000 personnes chaque année dans le monde. Ce chiffre fait écho au réseau 40 ; un groupe de 40 grandes villes voulant favoriser les piétons, les vélos et les véhicules électriques ou hybrides pour moins de pollution.

L’argument de la mortalité due à la pollution est non négligeable. L’étude explique que la fin du diesel et de l’essence à Paris, permettrait d’éviter chaque année 7 6000 admissions à l’hôpital liées à des problèmes respiratoires et cardiovasculaires ainsi que 400 décès. Pour faciliter cet objectif, la maire de Paris a rappelé que diverses aides financières existaient pour les taxis ou encore les auto-écoles. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES