Assurance auto

Après l'attaque en Arabie saoudite, les prix du carburant vont augmenter

Publié par le

Carburant : quelles conséquences après l'attaque en Arabie saoudite ?

Les récentes attaques de drones contre des installations pétrolières en Arabie Saoudite, risquent de ne pas être sans conséquence pour les automobilistes français. Selon l'Union française des industries pétrolières, les prix des carburants pourraient augmenter « assez rapidement ».

« Le prix du pétrole brut va augmenter assez fortement », Francis Dusseux

Vers une flambée des prix à la pompe ? Samedi 14 août, des installations pétrolières saoudiennes ont été la cible d’une attaque de drones revendiquée par les rebelles yéménites. Cette attaque, qui touche le premier exportateur mondial de pétrole, risque de provoquer de nombreuses conséquences sur les marchés pétroliers. Peu de temps après l’attaque, l’Arabie Saoudite a pris la décision de suspendre sa production de 5,7 millions de barils par jour (Mb/j), soit 6 % de la production mondiale.

Interrogé par Europe 1, Francis Dusseux, président de l'Union française des industries pétrolières, estime que les prix des carburants vont augmenter « assez rapidement » dans ces prochains jours. « Je pense que, pour les consommateurs, dès demain matin, le prix du pétrole brut va augmenter assez fortement. Essence et gazole, fioul domestique... Toute la chaîne des produits fabriqués dans les raffineries vont voir leurs prix augmenter, dans les jours voire les semaines qui viennent ».

Pas de risque de pénurie en France

S’il est encore trop tôt pour savoir de combien les prix pourraient augmenter, Francis Dusseux se veut d’ores et déjà rassurant sur les risques de pénurie. « La règle en France, comme beaucoup d'autres pays, c'est que l'on possède à tout moment, trois mois de consommation, de stocks de réserves ».

Pour compenser cette défaillance, l’Arabie Saoudite peut toutefois puiser dans les réserves qu’elle détient sur ton territoire.  Aux Etats-Unis, Donald Trump et le ministère de l'énergie ont annoncé qu’ils allaient recourir aux « Strategic Petroleum Reserves », les réserves stratégiques du pays. L’Agence Internationale de l'Energie a d’ailleurs assuré que les marchés étaient « bien approvisionnés, avec de larges stocks commerciaux ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES