• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Assurance auto : ce que coûte la non-assurance

Publié par le

Au titre de l’année 2013, environ 90 000 voitures ont été contrôlées sans la vignette verte. Pourtant, il ne s’agit que de la face visible de l’iceberg. Le chiffre estimé par le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) se situerait entre environ 400 000 et 750 000 voitures non assurées.

La non-assurance : à l’origine de coûts importants

Le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages estime que 1 à 2 % des conducteurs ne sont pas couverts. Près de deux tiers d’entre eux sont âgés de moins de 35 ans. Ce phénomène implique des coûts non négligeables. En 2013, le FGAO a reçu près de 30 000 dossiers impliquant des dommages physiques et matériels. Même si ce chiffre est un peu moins important qu’en 2012, il est près de 30 % plus élevés par rapport à 2008. L’indemnisation des victimes touchées s’est chiffrée à environ 90 millions d’euros. A souligner qu’une quinzaine de millions a pu être récupéré auprès des conducteurs non-assurés à l’origine des sinistres.

Qui paie ?

Derrière ces chiffres assez alarmants, la question qui se pose est de savoir qui finance tout cela ? En réalité, il faut savoir que le FGAO est en partie financée par les assurés eux-mêmes. Concrètement, une portion de 1,2 % est ponctionnée tous les ans sur l’ensemble des contrats d’assurance auto (responsabilité civile). Il faut savoir que les assureurs eux-mêmes contribuent puisque 1 % des primes est prélevé systématiquement dans ce sens. En ce qui concerne les compagnies d’assurance, il faut aussi mentionner la contribution forfaitaire de 0,02 euro sur les assurances des chasseurs. Pour 2013, le FGAO a reçu environ 208 millions d’euros. Les indemnités octroyées sont estimées à 121 millions environ.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES