• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Assurance auto : comment payer le stage de récupération de points ?

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 14:43

bras-voiture-volant

A la suite d’errements routiers, votre permis de conduire s’est trouvé allégé de quelques points. Rassurez-vous, il est toujours possible de récupérer ces points perdus. Reste qu’à l’heure de régler la note une question revient avec insistance : votre assurance auto peut-elle vous aider au moment de passer en caisse ?

Assurance auto : les caractéristiques de l’assurance permis à points

Hasard ou conséquence d’une législation plus stricte, vous avez perdu des points sur votre permis de conduire. 

Heureusement, il existe des stages de récupération de points pour vous éviter de perdre le précieux sésame à force de points perdus. Toutefois, il faudra débourser entre 200 et 250 euros pour y participer. C’est alors qu’intervient l’assurance permis à points !

A ne pas confondre avec l’assurance automobile, cette garantie présente les caractéristiques suivantes :
     • il vous en coûtera entre 30 et 70 euros chaque année
     • en général, le stage de récupération est pris en charge dans la limite de 240 euros
     • elle s’accompagne d’une protection juridique pour le paiement des frais de justice
     • les frais d’obtention d’un nouveau permis seront aussi pris en charge

Assurance auto : les conditions de souscription de l’assurance permis à points

Aussi avantageuse soit-elle, cette assurance permis à points - l’on parle aussi d’assurance anti-perte de points - se trouve soumise pour sa souscription à quelques conditions :
     • il doit rester plus de 6 points sur votre permis de conduire
     • cette assurance ne joue pas pour les « cas graves »
     • le stage de récupération ne doit pas résulter d’une décision de justice


L’avis d’Assurland.com : dans un domaine voisin, les contredanses seront à partir du 1er juillet 2012 transfrontalières. Plus de détails sur cette notable évolution dans notre article Sécurité routière : les PV ne connaissent plus de frontières. Souvenez-vous aussi qu’à partir du 1er juillet, il faudra veiller à posséder un éthylotest dans son véhicule.


 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES