Assurance auto : des prix beaucoup plus élevés en Italie qu'en France

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Assurance auto : des prix beaucoup plus élevés en Italie qu'en France

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Assurance auto : des prix beaucoup plus élevés en Italie qu'en France

|
Consultations : 3071
Commentaires : 0
L'assurance auto en Italie est plut coûteuse

Des primes d'assurance auto italiennes extrêmement élevées



L'autorité de contrôle du secteur des assurances en Italie a indiqué que le prix des assurances automobiles en Italies est plus de deux fois plus chère qu'en France et que certains pays membre de l'Union Européenne. En effet le prix moyen d'une assurance auto en Italie est de 407€ par an contre 172€ en France, 222€ en Allemagne et 229 en Espagne.

De plus, sur une période de 7 ans, entre 2002 et 2009, le niveau des primes payé par les assurés a connu un taux de croissance de 7,1% en moyenne en Europe alors qu'en Italie il a progressé de 17,9%. Le président de l'Isvap, Giancarlo Giannini, a souligné que l'assurance auto deviendrait le « talon d'Achille » du secteur dans le pays.
Pour les jeunes et les personnes venant d'obtenir leur permis de conduire on remarque que dans certaines zones du Sud le montant des primes pouvait être extrêmement élevé. En effet, il peut s'élever jusqu'à 7 000€ pour assurer une voiture de moyenne cylindrée.

les compagnies d'assurance auto supportent des coûts anormaux



L'Ania, association regroupant les compagnies d'assurance, s'est défendue dans un communiqué. La cause de ses primes très élevées en Italie serait que les coûts que doivent supporter les compagnies d'assurance sont anormaux, les plus haut d'Europe. De plus la fréquence des sinistres est très forte, 8.6% en 2009 contre 4,4% en France.

Enfin, l'Ania en a profité pour souligner les lacunes de la législation italienne. Celles-ci permettent aux assurés de considérer des blessures comme de micro-invalidités permanentes ce qui n'est pas le cas dans le reste de l'Europe. Par ailleurs l'Ania a jugé que la lutte contre les fraudes était insuffisante.

<br/ Autres articles du site sur un thème similaire :

- Assurance auto : indemnisation des accidents avec une auto non assurée
- Assurance auto : les tarifs repartent à la hausse en avril
- Assurance auto : le coût des sinistres a augmenté de 8% au premier semestre

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS