Assurance auto : entre insouciance et prévention

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Assurance auto : entre insouciance et prévention

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Assurance auto : entre insouciance et prévention

|
Consultations : 1423
Commentaires : 0
accident de voiture
Malgré l’augmentation du coût de l’assurance auto annoncée pour cette année, les automobilistes de l’Hexagone ne semblent pas disposés à lever le pied. Alors qu'une conduite tout en souplesse leur permettrait notamment de réaliser moult économies, une enquête AXA révèle une inquiétante insouciance.

De nouveaux comportements dangereux

Après les mauvais chiffres de la Sécurité routière enregistrés pour le troisième mois consécutif – lisez notre article La mortalité routière encore en hausse en mars 2011 – le baromètre annuel d’AXA Prévention sur le comportement des automobilistes français éclaire d’un nouveau jour cette mauvaise passe automobile. 

Un constat : les Français n’ont plus conscience des dangers de la route et développent de nouveaux comportements dangereux en ville. 

Réalisée à partir d’un panel de 1 000 personnes, cette enquête TNS Sofres révèle que :
• deux conducteurs sur trois ne s’arrêtent pas au feu orange, 55 % seulement jugeant cette pratique dangereuse contre 63 % en 2004
• 54 % des personnes interrogées confient ne plus utiliser le clignotant
• 69 % d’entre eux estiment qu’il est risqué de rouler à 65 km/h en ville mais ils sont 49 % à le faire malgré tout
• un Français sur six envoie ou consulte des SMS en conduisant (34 % des 25-34 ans, 39 % chez les moins de 25 ans)
• 33 % des automobilistes conduisent sans s'arrêter pendant 5 heures d'affilée contre 23 % en 2004
• 27% des Français persistent à prendre le volant malgré la consommation de deux verres d'alcool

De la pédagogie pour les plus jeunes

Au collège Diderot de Bretteville-sur-Odon en Basse-Normandie, on tente de responsabiliser les élèves. Ainsi, Daniel Lacotte annonce d’emblée : « Si vous blessez quelqu'un dans un accident de la circulation, c'est papa et maman qui devront l'indemniser et vous ensuite quand vous commencerez à travailler. »

Cette campagne de prévention est menée depuis trois années au sein de l’établissement en partenariat avec l’inspection académique et la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), ancienne DDE. 

Pour Frédéric Tréfeu, principal adjoint, cette initiative n’est pas anodine : « Nous ciblons les 3ème car ils approchent des seize ans et beaucoup d'entre eux vont se lancer dans la conduite accompagnée. Les élèves de 5ème, parce qu'ils vont passer l'épreuve de l'ASSR (ndlr : attestation scolaire de sécurité routière) en mai. »

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS