• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Assurance auto et collision avec un animal sauvage

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 15:57
C’est tout à fait le genre de rencontres que l’on aimerait éviter lorsque l’on se trouve bien calé au volant de son automobile. Un animal, un sanglier, un cerf ou un lapin de garenne, surgit devant votre véhicule. Trop tard ! Vous ne parvenez pas à l’éviter. C’est la collision ! Heureusement, votre assurance auto peut vous aider. Sous conditions.

Assurance auto : les démarches qui s’imposent

Une fois le choc passé, comment faut-il réagir ? La Fédération Française des Sociétés d’Assurances (FFSA) préconise à juste titre de prévenir au plus vite les forces de l’ordre

Dans le même esprit, il faut prévenir aussi votre compagnie d’assurance automobile dans les 5 jours ouvrés qui suivent l’accident. Après cette déclaration, l’assureur diligentera un expert qui doit intervenir pour constater que le sinistre résulte bien de la collision avec un animal sauvage. Pour lui faciliter la tâche et, par la même occasion, votre indemnisation, conservez précieusement les preuves du sinistre, qu’il s’agisse des poils de la bête, de témoignages ou de photos.

Assurance auto : les dommages causés au véhicule

Si cette rencontre fortuite avec un animal sauvage n’a causé que de la tôle froissée, quid de l’indemnisation de ces dommages matériels ?

Si vous avez pris soin de greffer à votre assurance voiture une garantie dommages tous risques, cette dernière permettra de couvrir l’ensemble des dommages matériels subis par votre véhicule sans considération notamment d’une faute éventuelle de votre part.

Assurance auto : les dommages corporels subis

Malheureusement, vous avez été blessé dans l’accident. Si votre contrat d’assurance automobile renferme une garantie conducteur, vous serez indemnisé au titre de vos blessures.

Et, si vos différents contrats d’assurance ne suffisent pas à indemniser intégralement ces dommages corporels, le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de Dommages (FGAO) pourra intervenir à titre complémentaire.


L’avis d’Assurland.com : vous persistez à utiliser votre téléphone en conduisant ? Découvrez cette nouvelle campagne de prévention plutôt réussie et réalisée par nos voisins belges dans notre article Auto : danger des SMS au volant, la méthode qui convainc !.


 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES