Assurance auto : la collision avec un animal devient un accident

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Assurance auto : la collision avec un animal devient un accident

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Assurance auto : la collision avec un animal devient un accident

|
Note :
Consultations : 2724
Commentaires : 1
biche
Bien mal lui en a pris ! Ce jeune homme de Béganne dans le Morbihan aurait sans doute dû y réfléchir à deux fois avant de succomber aux sirènes de l’escroquerie aux assurances. Parce qu’il a voulu berner son assurance auto en faisant passer en accident sa collision avec une biche, il se retrouve devant le tribunal de Vannes.

Assurance auto : la collision avec la biche

Jamais il n’aurait cru que cela irait aussi loin ! Ce jeune homme de 24 ans, originaire de Béganne, avoue son étonnement à la barre du tribunal de Vannes : « Je ne pensais pas que j'arriverais devant le tribunal correctionnel. »

La cause de ses ennuis ? Un vilain mensonge après avoir heurté une biche au volant de son auto : « J'étais avec ma compagne. On a laissé l'animal dans le fossé. Le lendemain, quand mon amie est partie au boulot avec la voiture abîmée et qu'elle a raconté ça à des collègues, ils lui ont dit qu'on n'avait pas le droit de laisser un animal mort comme ça. On a contacté un chasseur qui nous a dit que l'assurance prendrait 500 € de franchise. »

Assurance auto : le délit d’escroquerie

Pour éviter d’avoir à débourser cette somme, notre conducteur a choisi de faire passer cette rencontre inattendue pour une collision assortie d’un délit de fuite qui se serait produite sur le parking d’une zone commerciale.

Et le procureur de rappeler : « Les discussions de comptoir avec les amis pour savoir comment ne pas payer banalisent ces petits arrangements avec les assurances. Mais c'est un délit. En l'occurrence, les gendarmes ont été occupés à pas grand-chose. »

Heureusement, il aura suffi d’un simple coup de fil des gendarmes au carrossier pour s’apercevoir qu’il restait des poils de la pauvre bête sur la calandre du véhicule. Résultat : un mois de prison avec sursis et le risque de ne plus avoir d’assurance automobile. Cher payé pour une franchise de 518 euros !


Le conseil d’Assurland : vous hésitez à succomber pour la garantie bris de glace ? Découvrez pourquoi cette assurance complémentaire peut s’avérer tout à fait utile en dévorant l’article Assurance auto : faut-il craquer pour la garantie « bris de glace » ?.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
1 réaction


L'assurance prend 500€ de franchise pour réparer les dégats sur une voiture fait par un animal ??? Je comprends un peu ce couple... à l'avenir, il faudrait surtout pensez à nettoyer sa voiture avant de la faire réparer !! Hé hé
S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS