Assurance auto

Assurance auto : la FFA répond à la campagne d'UFC-Que Choisir

Publié par le , Mis à jour le 05/05/2020 à 16:30
447 vues 4 réactions Note

Florence Lustman, présidente de la FFA a répondu à l'UFC-Que Choisir

Avec la baisse de la sinistralité automobile pendant le confinement, certains assureurs comme la MAIF ou la Matmut ont mis en place des gestes commerciaux envers leurs assurés. Le 27 avril dernier, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir avait demandé aux assureurs de procéder à des remboursements d'assurance auto. La présidente de la FFA (Fédération française de l'assurance) Florence Lustman s'y oppose dans sa lettre de réponse.

La demande de la campagne d'UFC-Que Choisir

« Face à la crise budgétaire à laquelle les ménages sont confrontés, l'UFC-Que Choisir demande aux pouvoirs publics que les économies des assureurs bénéficient intégralement aux assurés », avait demandé l'association de consommateurs à travers un communiqué. Le constat est assez simple : pendant cette période de confinement, le trafic et le nombre d'accidents ont drastiquement chuté. Le nombre d'accidents corporels a baissé de plus de 40 % durant le mois de mars 2020, selon la Sécurité routière.

Mais pour l'UFC-Que Choisir, ce chiffre ne suffit pas car il prend en compte une période pré-confinement (pour rappel, le « Grand Confinement » a débuté le 17 mars 2020). Son estimation pour la seule période de confinement : les accidents auraient chuté de plus de 90 % suite aux mesures adoptées pour endiguer la pandémie de coronavirus COVID-19. Le scénario médian dressé par l'association estime à 2,2 milliards d'euros l'économie réalisée par les assureurs, soit une baisse de 50 euros pour les assurances auto et 29 pour les assurances moto.

La présidente de la FFA Florence Lustman répond à UFC-Que Choisir

Mais pour Florence Lustman, présidente de la FFA, cette demande traduit « une vision très dangereuse » de l'assurance et « contraire aux intérêts des assurés ». Elle rappelle dans sa lettre que, si elle confirme une baisse d'environ 75 % de la sinistralité automobile durant les deux mois de confinement, la demande de l'UFC-Que Choisir « porte atteinte au principe de la mutualisation des risques ». Elle ajoute : « Et c'est en cela qu’elle me parait particulièrement dangereuse car la mutualisation signifie que l'on répartit le risque dans l’espace et dans le temps. »

En outre, les assureurs craignent une hausse importante du nombre d'accidents automobiles durant le déconfinement. « La fin du confinement a vu une hausse très forte de l'usage des véhicules par les particuliers qui craignaient de prendre les transports en commun », a constaté la présidente de la FFA via l'exemple chinois. Elle poursuite : « Par ailleurs, des exemples de crise passées ont montré que les Français, faute de pouvoir partir à l'étranger, font généralement un usage accru de leurs véhicules durant leurs congés sur le territoire national. »

De plus, il faut prendre en compte les nombreux surcoûts liés à la crise sanitaire engendrée par le COVID-19. « La diminution du nombre de sinistres auto et MRH pendant le confinement est contrebalancée par les surcoûts liés à la crise sanitaire et par l'anticipation d'une hausse de la sinistralité post confinement », précisait Axa France dans une note, qui recense par exemple « la découverte de dommages au retour au domicile ou à la réouverture des locaux commerciaux ».

Il faut attendre la fin de l'année pour décider de baisses des tarifs en assurance auto

Il faut également se rendre compte que la sinistralité s'évalue sur une année entière et non une période de deux mois seulement. Si d'aventure les primes en assurance auto versées en 2020 étaient beaucoup plus importantes que le coût des sinistres, les compagnies d'assurance pourront baisser les tarifs pour l'année 2021 (à savoir que la Matmut a déjà gelé ses tarifs pour l'année prochaine). « Comme vous le savez, le marché français de l'assurance est parmi les plus compétitifs d'Europe et dans cette concurrence les assureurs répercutent les bons résultats dans leurs tarifs. C'est ainsi que fonctionne une assurance mutualisée efficace pour tous », explique Florence Lustman.

La présidente de la FFA a de surcroît rappelé à l'UFC-Que Choisir, qui invoquait l'article 113-4 du Code des assurances, qu'une « assurance est contractuellement souscrite pour une année, moyennant une prime convenue, et le respect du contrat est une obligation pour les deux parties ». Le passage utilisé par l'association de consommateurs stipulait que « l'assuré a droit en cas de diminution du risque en cours de contrat à une diminution du montant de la prime ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
4 RÉACTIONS
blanchard 11/05/2020 à 09:58

je ne sait pas comment faire,pour payer,moins Cher,mon Assurance?

Assurland.com, le comparateur d'assurances
Assurland.com 11/05/2020 - 11:19

Bonjour,

Pour payer moins cher votre assurance, vous pouvez utiliser notre comparateur d'assurances en effectuant une ou plusieurs simulations.

Bien à vous,

L'équipe d'Assurland.com

MAZZONI 11/05/2020 à 08:27

Je souhaiterais une assurance pour 208 Peugeot utiliser en résidence secondaire seulement 3 mois dans l’année et parfois 2 périodes de 15 jours soit maximum 120 jours et 4000km et garée en garage

Assurland.com, le comparateur d'assurances
Assurland.com 11/05/2020 - 11:19

Bonjour,

Pour trouver une assurance correspondant à votre profil, nous vous invitons à remplir notre formulaire d'assurance auto : https://www.assurland.com/assurance-auto.html

Bien à vous,

L'équipe d'Assurland.com

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES