• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Assurance auto : le FGAO veut réduire sa note !

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 15:57
1919 vues 1 réaction Note
On ne le répètera jamais assez, mais l’assurance auto est obligatoire ! Pourtant des centaines de milliers d’automobilistes circulent sans assurance, dont une majorité de jeunes. Le problème est quand cas d’accident, comment indemniser les victimes ? Pour cela il y a Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO)…qui en a marre de payer pour les pots cassés ! Explications.

Les 18-35 ans représentent en effet 60% des automobilistes circulant sans assurance voiture ! Conséquences en cas d’accident de ces individus non-assurés ? Le Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO), organisme de statut privé, est chargé d’indemniser les victimes d’accidents de la route lorsque le responsable est défaillant. Il estime ainsi avoir englouti « près de 78 millions d’euros » dans ses différentes missions en 2010 !

Financement du FGAO : primes des conducteurs assurés


Mais il s’agit de l’argent des assurés. En effet, cette structure ne reçoit aucune subvention de l’Etat. Les 78 millions en question sont directement issus des primes des conducteurs assurés ! Dans son dernier rapport, François Werner, le directeur général du Fonds, indique d’ailleurs que le nombre d’accidents mortels impliquant un non assuré comme responsable, a explosé de 50% de 2002 à 2009, et avec lui la contribution des assurés (environ 1,2% du total des primes à ce jour).

Solutions pour lutter contre les non assurés


D’abord, « développer un message pédagogique et concret expliquant le sens de l’obligation d’assurance » et  mettant « en évidence les conséquences, parfois dramatiques, pour l’auteur non-assuré responsable (prise en charge des soins personnels, remboursement intégral de l’indemnisation des victimes) » d’un accident. 

Autrement dit, expliquer à quoi sert l’assurance voiture à ceux qui ne l’ont pas encore compris (en 2010, les auteurs non-assurés de sinistres ont dû verser 16 millions d’euros à leurs victimes via le Fonds de garantie).

Une autre solution existe aussi. Créer un « répertoire central des fichiers » recoupant les données des immatriculations et des souscriptions d’assurance. Un peu Big Brother sur les bords, mais tellement efficace !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION

il en a marre et les victimes non indemnisées malgré leur promesse écrite me fait des pressions et mences en justice pour refuser ce qu'il me promette depuis de nombreuses années de experts douteux avèrés pr le pognon ? ne respecte pas leur CHARTE ni la déontologie des médecins

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES