• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Assurance auto : les coûts des sinistralités sont plus chers !

Publié par le

La Macif a récemment annoncé ses résultats pour 2013. Le chiffre d’affaire du groupe  connait une progression malgré des coûts de sinistralité de plus en plus chers en matière d’assurance voiture.

Le chiffre d’affaire des contrats auto recule

Contrairement au chiffre d’affaires global de la mutuelle qui a enregistré une progression de 4 % pour s’établir à 5,7 milliards d’euros et un bénéficie de 3 % à 128 millions, les contrats auto enregistrent un léger recul de 0,7 % en 2013 et s’établissent à 1,7 milliards d’euros. Le nombre de contrats souscrit a augmenté de 0,5 % mais le coût de la sinistralité corporelle est en constante hausse ce qui handicape le chiffre d’affaire du groupe.

En effet, pour un ratio combiné de 104,2 % le montant des cotisations versées ne peut plus couvrir la totalité des indemnisations. La situation ne semble toutefois pas inquiéter le président de la Macif Gérard Andreck. Concernant l’entrée en vigueur de la loi Hamon, il estime dans un communiqué rapporté par le site l’Argus, qu’il est nécessaire « de conserver le taux de résiliation actuel, qui est en baisse ».

La loi Hamon et l’assurance auto

Cette nouvelle loi prévoit une petite révolution dans le domaine de l’assurance. En effet, dès qu’elle entrera en vigueur, les assurés pourront résilier leurs contrats d’assurance auto après un an de souscription sans présenter de motifs et sans frais. La réforme concerne l’assurance auto, l’assurance habitation, mais également l’assurance moto.

Ces modifications impacteront surement sur les tarifications des assureurs. Le but de la loi Hamon est de faire baisser les tarifs, mais les avis des assureurs divergent sur ce point. Si certains comptent baisser leurs tarifs pour conserver leurs clients et pour augmenter le nombre des souscripteurs, d’autres assureurs estiment que les nouvelles formalités administratives engendreront des coûts non négligeables et pourront augmenter leurs tarifs.

La guerre des prix prévue et tant attendue par le gouvernement peut donc en fin de compte ne pas se produire !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES