• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Assurance auto : place maintenant aux radars pédagogiques

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 14:43
À moins de vivre sous d’autres latitudes, vous avez entendu parler de la nouvelle politique du gouvernement en matière de sécurité routière. Tourné vers la répression, ce tour de vis n’a pas été du goût de tous. Infléchissement ou aménagement, Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, parle aujourd’hui de pédagogie.

Un soupçon de prévention ?

Ils flashent mais ne pénalisent pas. C’est la philosophie de ces radars pédagogiques qui font simplement apparaître la vitesse à laquelle l'automobiliste vient d'être contrôlé. Au nombre de 1 000, permettront-ils de faire oublier la disparition des panneaux indicateurs de radars et l’interdiction des avertisseurs ? Réponse dans la semaine au moment de leur installation.

Accidentologue, Claude Got considère : « Imaginer qu'un radar comme celui-là va changer le comportement de ceux qui enfreignent les règles me paraît un peu bizarre comme idée. Mais bon, ça ne mange pas de pain, ça ne coûte pas très cher et ça renseigne...».

Aucun débat envisageable sur les limitations de vitesse

En déplacement vendredi matin dans l’Essonne pour assister à une démonstration de crash-test, le Premier ministre a rappelé la politique de fermeté du gouvernement concernant notamment la suppression des panneaux indicateurs de radars.

Il a ainsi déclaré : « Je veux dire que c'est une mesure importante » car leur « valeur pédagogique » des débuts n'a aujourd'hui plus lieu d'être : désormais, « on freine avant le panneau et on réaccélère juste après le radar ». 

Et François Fillon d’ajouter : « Il n'y a pas de débat possible sur la nécessité de respecter les limitations de vitesse ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES