• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Assurance auto : une conductrice morte-vivante !

Publié par le , Mis à jour le 10/12/2014 à 15:24
1433 vues 4 réactions Note
Décidément, les erreurs administratives morbides arrivent régulièrement ! Un Français apprenait récemment sa soi-disante mort par la Sécurité Sociale française ; au Canada, c’est une femme arrêtée pour excès de vitesse qui apprend que la SAAQ (Société d’assurance automobile du Québec) la pensait décédée.
 

Assurance auto : un malentendu morbide

 
Une femme âgée de 66 ans rentrait en voiture à vive allure de Montréal quand une policière de la Sûreté du Québec l’arrête pour excès de vitesse.
 
C’est à ce moment que l’agent apprend à la conductrice imprudente qu’elle est considérée comme décédée pour la Société d’assurance auto du Québec depuis 2009. Le choc, puis la colère pour cette automobiliste qui ne comprend pas comment une telle erreur peut arriver. Elle exige des excuses de l’organisme.
 

Une erreur difficile à expliquer

 
Ni la Société d’assurance automobile du Québec ni la conductrice ne saurait expliquer cette bévue.
 
Cette dernière ne comprend pas pourquoi, si elle était bien considérée comme décédée, l’organisme continuait à accepter ses paiements de renouvellement de permis et de plaques d’immatriculation.
 
Quant à la SAAQ, elle enquête pour tenter de comprendre comment a pu arriver cette erreur et compte bien sûr s’excuser pour cette situation particulière.
 
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
4 RÉACTIONS
Quelle bonne blague !! C'est énorme cette histoire ! Je suis fan !
Collector l'assureur! La conductrice a du être ravie...
Assurland.com, le comparateur d'assurances
Mag,

La SAAQ n'est pas un assureur au Québec, ça serait plutôt l'équivalent de notre Sécurité Routière française, avec des missions similaires.

Mais effectivement, "drôle" (?) de nouvelle...
Wahou ! La fiction rejoint la réalité ! À vivre, ça ne doit pas être top !

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES