Assurance auto

Assurance auto : victimes de l'égalité, les femmes payent plus cher

Publié par le

Primes d'assurance auto : les femmes victimes de l'égalité

Depuis le 21 décembre 2012, les assureurs ont interdiction de déterminer leurs grilles tarifaires d’assurance automobile sur le critère du sexe des assurés. Une non-discrimination entre hommes et femmes qui n’a pas que du bon pour ces dernières. Alors que depuis 10 ans les primes ont en moyenne augmenté de 13 % pour les hommes, elles ont progressé de 25 % pour les femmes.

En 10 ans, les primes d’assurance auto ont augmenté de 25 % pour les femmes

Dans un arrêt du 21 décembre 2012, la Cour de justice des communautés européennes (CJCE) déclarait comme discriminatoire l'utilisation du sexe dans la tarification des assurances. C’est ainsi que depuis le 21 décembre 2012, les assureurs ont interdiction de déterminer leurs grilles tarifaires d’assurance automobile sur ce critère.

Avant cette décision de la CJCE, les femmes bénéficiaient d'un tarif moins élevé au titre d’un meilleur comportement au volant. Selon une étude réalisée par Assurland.com, à profil identique, une femme payait 12 % de moins qu’un homme. Pour une automobiliste aguerrie et n’ayant jamais eu d’accident la différence était de 3 % et pour une jeune conductrice de 24 %.

Aujourd’hui ces différences n’existent donc plus. Conséquence, les primes d’assurance auto se sont envolés pour les femmes. Pour annuler l’écart existant entre les deux sexes avant le 21 décembre 2012 (12 %), les assureurs ont augmenté de 6 % les primes des femmes et baissé de 6 % celles des hommes. Une tendance qui s’est accentuée ces dix dernières années en raison de l’évolution des tarifs (+ 19 % en 10 ans selon l’indice du prix des assurances de particuliers (IPAP)). Alors que pour les hommes l’augmentation est de 13 % en 10 ans, les primes des femmes ont bondi de 25 %. Cette importante différence s’explique par deux facteurs :

  • les femmes ne bénéficient plus de leur moindre sinistralité dans le calcul statistique de leur risque
  • les hommes profitent du coût inférieur des accidents causés par les femmes

Les femmes ont moins d’accident de voiture que les hommes

Pourtant, dans les faits, et malgré la suppression de cette inégalité, les femmes continuent de payer moins cher leur prime d’assurance auto en comparaison avec les hommes. Cette différence n’est cependant pas discriminatoire. Si les assureurs ne peuvent plus déterminer leurs grilles tarifaires sur le critère du sexe, ils continuent de calculer le potentiel de risque d’un assuré. Or, comme le confirment les données de la Sécurité routière*, les hommes ont bien plus un « profil à risque » que les femmes :

  • 75 % des personnes tuées sur la route étaient des hommes
  • 77 % des hommes décédés lors d’un accident de la route étaient au volant de la voiture contre 43 % pour les femmes
  • 82,5 % des auteurs présumés d’accident mortel sont des hommes
  • 92 % des conducteurs alcoolisés impliqués dans un accident mortel sont des hommes
  • 91 % des conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants dans les accidents mortels sont des hommes

 

* Données de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) sur l’année 2015

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES