Assurance automobile : le rôle du constat amiable

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Assurance automobile : le rôle du constat amiable

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Assurance automobile : le rôle du constat amiable

|
Consultations : 2342
Commentaires : 0
Assurance voiture : pensez toujours au constat amiable !

Le constat amiable est utilisé en cas de collision entre le véhicule assuré et un autre engin. Pourquoi ? Pour établir de façon précise les circonstances de l'accident et en tirer les conséquences qui s’imposent sur le front de l’assurance automobile.

Le rôle de l’assureur

L’assureur joue un rôle à partir du moment où un sinistre survient et qu’il en est averti. Son rôle peut alors consister à verser une indemnité au souscripteur de l’assurance voiture en fonction du contrat souscrit et selon sa part de responsabilité.

Or, pour que l’assureur puisse connaître les circonstances véritables de l’accident, il a besoin d’avoir des informations précises et exactes. Mais, l’assureur n’est pas présent au moment du sinistre.

C’est donc au conducteur qu’il appartient d’établir efficacement les faits, ceci afin d’obtenir une indemnisation. Et c’est là qu’intervient le constat amiable.

Le rôle du constat amiable 

Le constat amiable est la méthode la plus simple pour établir les faits après un accident. Les deux conducteurs doivent remplir ce document qui contiendra idéalement le maximum de d’informations possible sur le sinistre afin que l’assureur puisse évaluer la part de responsabilité de chacun des conducteurs.

En cas d’accident corporel, la police dressera un procès-verbal.

Que faire si le constat à l’amiable n’est pas rempli ?

Si l’autre conducteur refuse de remplir la partie du constat qui lui est destinée, vous enverrez  le constat avec uniquement a partie vous concernant préalablement remplie, en mentionnant les renseignements sur l’autre automobiliste.

D’autres cas peuvent également se produire :

  • l’une des parties s’est enfuie ;
  • les conducteurs ne sont pas d’accord sur les faits ;
  • aucun conducteur n’a de constat vierge.

Dans ces trois cas de figure, vous devez prévoir une autre manière d’établir les faits pour être certain de bénéficier de la plus juste indemnisation possible au titre de votre assurance voiture. Par exemple, vous pouvez faire appel aux témoignages de personnes non concernées par l’accident mais qui ont assisté à son déroulement. Ces témoins peuvent effectivement accepter de faire une déclaration en vous donnant leurs coordonnées et en y joignant une copie de leur carte d’identité, ces deux exigences permettant de valider le témoignage.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS