• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Au Québec, le gouvernement veut inspecter les minounes !

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 14:43
Dans la Belle Province, l’on a assurément le verbe chantant. Illustration de ce joli parler français avec les « minounes », terme utilisé au Québec pour désigner les véhicules à la jeunesse fanée. D’après la Société de l'assurance automobile du Québec, près de 2 millions d’autos ont plus de 8 ans et le gouvernement Charest souhaite les inspecter.

Vers un nouveau programme d’inspection

Le gouvernement Charest a récemment déposé le projet de loi 48. Sa finalité ? Permettre l’instauration d’un programme d’inspection selon des modalités qui doivent encore être arrêtées par voie de règlement l’an prochain.

D’abord, tous les véhicules de 8 ans et plus devront faire l’objet d’une inspection environnementale à la revente. Selon le ministère de l'Environnement et du Développement durable, cela devrait concerner 450 000 véhicules.

Ensuite, tous les véhicules de 8 ans et plus seront passés au crible, qu’il y ait revente ou non. Cette inspection aura lieu dans un garage accrédité par le gouvernement et, s’il apparaît que le véhicule pollue trop, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) devra refuser son immatriculation.

Dernier temps de ce programme : la possibilité d’ajouter une inspection mécanique au processus instauré.

La pollution en ligne de mire

Alors que l’âge moyen des « véhicules de promenade » (automobiles et camions légers) s’élevait à 7,1 ans en 2010, le programme d’inspection doit in fine permettre de lutter contre la pollution automobile. 

Car, l'Association médicale canadienne estime que les gaz à effet de serre sont chaque année à l’origine du décès prématuré de près de 2 000 personnes.

Et, Pierre Arcand, ministre de l'Environnement et du Développement durable, de considérer : « La perspective d'améliorer la qualité de l'air dans nos villes est certainement la motivation la plus importante dans cette démarche. Tout le monde subit les inconvénients de la pollution atmosphérique. » 


Le conseil d’Assurland : quid en France ? Au-delà du contrôle technique, quel sort réserve-t-on aux voitures les plus anciennes ? Sur le front de l’assurance auto, il n’est pas toujours aisé de trouver la formule la mieux adaptée. Pour vous aider, n’hésitez pas à consulter l’article Assurance : l'indemnisation d'une vieille automobile.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES