• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Auto : + 28,4 % en non-assurance depuis 2008

Publié par le

Alors que la loi énonce clairement l’obligation d’assurance pour tous les véhicules terrestres à moteur (VTM), les conducteurs semblent de moins en moins enclins à s’y conformer. Pour preuve, le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO) annonce une progression de 28,4% pour la non-assurance depuis 2008.

Quelle indemnisation en cas d’accident ?

Le FGAO est l’organe chargé d’indemniser les victimes d’un accident causé par un conducteur dont la voiture n’est pas assurée ou n’est pas identifiable. Les dégâts remboursés sont les dommages matériels ou corporels subis par autrui, c’est-à-dire par les victimes autres que le conducteur.

Si la FGAO s’occupe de l’indemnisation, elle exige aussi du conducteur qu’il rembourse la totalité des sommes versées pour la prise en charge des victimes.

Selon Me Guislaine Cielle-Raphanel, spécialiste des dossiers d'indemnisation de préjudice corporels au barreau de Marseille, le remboursement délivré par la FGAO et demandé au conducteur peut représenter plusieurs millions d’euros.

Des conducteurs de plus en plus imprudents

Il est malheureux de constater que les conducteurs qui sillonnent les routes françaises sont de moins en moins prudents.

Selon la FGAO, les voitures non assurées seraient entre 370 000 et 740 000, soit environ 2 % des conducteurs en France.

Or, de telles imprudences ne restent pas impunies et peuvent aussi concerner les héritiers du conducteur incriminé. En effet, en étant bénéficiaires du contrat d’assurance, ils peuvent avoir à payer la somme restante en cas de décès du souscripteur.

Enfin, la FGAO rapporte que les véhicules non assurés sont à 59 % conduits par des personnes âgées de moins de 35 ans.

Si vous ne possédez pas un budget conséquent pour vous assurer, notez qu’il est tout à fait possible de souscrire une assurance auto pas chère. Toutefois, au-delà du montant de la cotisation, prêtez attention à la teneur de la formule souscrire pour être convenablement protégé en toutes circonstances. A défaut, la prise en charge de certains sinistres risquent d’être à votre charge.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES