Assurance auto

Auto : 46% des Français utilisent un téléphone au volant

Publié par le , Mis à jour le 22/01/2019 à 14:17

35% des personnes réalisant 35 000 kilomètres par an utilisent les messages dictés

Le téléphone est toujours un véritable fléau au volant. 46% des Français utilisent un smartphone en conduisant. C’est trois points de plus qu’en 2017. Pour mettre un terme à cette pratique, le gouvernement va durcir le ton en 2019.

8 automobilistes sur 10 lisent des messages

Les automobilistes Français n’arrivent toujours pas à lâcher leur téléphone. Le baromètre Fondation MAIF-Ifstarr révèle que 46% des conducteurs utilisent leur téléphone en conduisant. C’est trois points de plus que l’année 2017 et 7 points de plus qu’il y a deux ans. Dans le détail :

  • Plus de 8 automobilistes sur 10 lisent des messages au volant.
  • 39% des conducteurs reçoivent et passent des appels au volant comme pour l’année 2017
  • 33 % écrivent ou lisent des SMS instantanés contre 31% en 2017.
  • 16 % lisent ou répondent à des mails
  • 32% utilisent les smartphones comme GPS

L’étude montre également que les conducteurs qui roulent beaucoup utilisent davantage le kit-mains libres. Par ailleurs, 35% des personnes réalisant 35 000 kilomètres par an utilisent les messages dictés ce qui leur permet de ne pas toucher le téléphone.

D’une manière générale, l’utilisation du téléphone est liée à l’âge du conducteur. Sans grande surprise, 64 % des 24-34 ans se servent du portable et 54% des 35-44 ans.

Des sondés qui n’ont pas réellement consciences des risques encourus. En effet, seuls 10% des conducteurs pensent avoir un usage intensif du téléphone portable au volant. Des conducteurs qui considèrent que le téléphone est avant tout « un objet utile ».

Suspension du permis de conduire dès 2019

Une conduite à risques qui est loin de plaire au gouvernement qui a décidé de hausser le ton. Désormais l’utilisation du téléphone sera plus sévèrement réprimandée. En clair, dès 2019, les forces de l’ordre pourront suspendre le permis de conduire d’un automobiliste qui sera pris en flagrant délit avec un téléphone à la main et s’il commet en même temps une infraction qui menace la sécurité d’autrui.

Sachez que téléphoner au volant est passible d’une amende de 135 euros et d’un retrait de 3 points sur votre permis de conduire. Aujourd’hui, le gouvernement estime que le portable est responsable de 10% des accidents corporels sur la route.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES