Assurance auto

Auto : 65 % des parents distraits par leurs enfants lorsqu'ils conduisent

Publié par le

65 % des parents se disent distraits par leurs enfants en voiture

La deuxième vague du baromètre prévention routière 2018 Allianz France-CSA rapporte qu’en voiture, 65 % des parents se disent distraits lorsque leurs enfants sont à bord. Des parents qui affirment également être sensibles à la prévention routière.

Les parents se disent sensibilisés à la prévention routière

La seconde vague du baromètre de prévention routière 2018 Allianz France-CSA s’est intéressé aux parents automobilistes. Comment perçoivent-ils la conduite ? Sont-ils sensibilisés à la prévention routière ? Leurs comportements changent-ils en présence d’enfants à bord du véhicule ? Le premier enseignement de cette étude est que la quasi-totalité des parents (98 %) disposent d’une voiture qu’ils utilisent au moins une fois par semaine. Des trajets où leurs comportements diffèrent selon qu’il y ait, ou non, leurs enfants à bord. Ils sont en effet 65 % à se dire distraits par leurs enfants en voiture.

Pour autant, l’étude montre que les parents sont très sensibles à la prévention routière. Si 80 % d’entre eux se disent assez sensibilisés, seulement 57 % estiment que leurs enfants le sont. Pour sensibiliser les plus jeunes aux règles de prévention, 65 % des parents affirment qu’il est nécessaire de les rappeler au moins une fois par semaine. D’après eux, le principal acteur de cette prévention est et doit être la famille (88%), suivi par l’école (84 %).

27 % des parents dépassent les limitations de vitesse

Cette sensibilisation aux règles de prévention ne s’accorde cependant pas toujours de faits. Si l’étude démontre que les mauvaises habitudes sur la route se réduisent avec la présence d’enfants dans le véhicule, certains parents continuent d’adopter des comportements à risque :

  • 27 % dépassent les limitations de vitesse ;
  • 20 % oublient de vérifier si leurs enfants sont bien attachés ou si l’équipement est bien adapté (siège auto ou réhausseur) ;
  • 15 % téléphonent au volant ;
  • 13 % ne respectent pas les priorités pour les passages piétons ;
  • 10 % conduisent parfois sous l’emprise de l’alcool ou de drogue.

Paradoxalement, et malgré le fait que certains adoptent ces comportements qualifiés « à risque », 75 % des parents se disent inquiets du comportement des autres usagers de la route, que ce soit pour eux ou pour leurs enfants :

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES