Assurance auto

Auto : après vos trajets, ne laissez pas votre enfant dormir dans son siège auto

Publié par le

Il ne faut laisser dormir l'enfant que le temps du trajet en voiture

Soyez vigilant avec le siège auto de votre bébé. Selon une étude américaine, le laisser dormir après un trajet en voiture peut augmenter le risque de mort subite du nourrisson. Un produit qui ne doit pas être utilisé comme alternative au lit.

Après la voiture, on ne laisse pas son bébé dans le siège auto

Pour des parents, qu’il est tentant de laisser son enfant dormir dans son siège auto. Pourtant, ce geste insignifiant peut avoir de lourde conséquence. Selon une étude de l’American Academy Pediatrics relayée par LCI, laisser un bébé dormir trop longtemps dans son siège auto augmente le risque de mort subite du nourrisson. En étudiant les données du National Center of Fatality Review and Prevention, les chercheurs ont ainsi découvert que sur les 11 779 morts subites du nourrisson recensés entre 2004 et 2014 aux États-Unis, 348 ont eu lieu dans une position assise dont 62.9% au moment où le bébé était dans son siège auto.

Jeffery Colvin, l’auteur de l’étude a tenu à rassurer les parents. Il n’est pas nécessaire de réveiller un enfant qui s’est endormi en voiture. Cependant, les sièges auto ne doivent pas être utilisés comme une alternative au lit. En clair, mieux vaut réveiller un enfant après un trajet en voiture : "il faut juste rappeler que les sièges auto sont réservés aux voitures".

2 enfants sur 3 sont mal attachés

Un siège auto qui provoque bien des tracas aux parents. En avril dernier, la Prévention routière et Bébé Confort alertent sur le fait que les Français ne sont  pas des experts pour bien attacher les enfants en voiture. En atteste ce chiffre : 2 enfants sur 3 sont mal attachés en voiture provoquant dans les cas les plus graves des hospitalisations.

D’après l’étude, les parents pêchent sur l’installation du siège avec une tension insuffisante du harnais. Par ailleurs, trop peu d’enfants de moins de deux ans circulent dos à la route. Et le rehausseur est trop souvent abandonné avant l’âge de 10 ans. D’après le Parisien, rien que pour l’année 2017, 1523 enfants de moins de 10 ans ont été accidentés et 47 y ont perdu la vie.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES