Assurance auto

Auto : ces nouveautés qui risquent de peser sur votre budget voiture en 2021

Publié par le , Mis à jour le 05/01/2021 à 10:39

Le début d’année rime souvent avec bonnes résolutions, meilleurs vœux, ou encore avec régime détox. C’est également le moment de s’intéresser aux modifications législatives qui entrent en application, et à ce qu’elles impliquent pour votre budget. Et du côté de l’automobile, malheureusement, quelques nouvelles dispositions risquent bien de faire grimper la facture.

Une baisse des primes est attendue pour les voitures électriques, mais pas pour les thermiques

Concernant votre assurance auto, tout d’abord, Assurland table plutôt sur une stabilité des prix en 2021, malgré un parc automobile qui devient, d’année en année, toujours plus cher à assurer. Pour certains véhicules les primes devraient toutefois baisser : pour soutenir le développement de la voiture électrique, les pouvoirs publics devraient en effet exonérer leurs contrats de la taxe spéciale sur les conventions d'assurances (TSCA).

Pour les voitures thermiques, en revanche, la montée en gamme technologique, et le prix des pièces détachées, conduisent certaines institutions, comme le cabinet Facts & Figures, à prévoir plutôt une augmentation des tarifs de 1% à 2% en moyenne en 2021. Pour être sûr de ne pas subir cette potentielle hausse, la meilleure solution demeure (encore cette année, et oui !) de comparer en ligne les tarifs. Nous avons de plus consacrer un article à ce qui change pour les assurés auto cette année.

Péages, radars, règlementation... ce qui change

Toujours au rayon des augmentations, le prix des péages autoroutiers va augmenter à partir du 1er février. Après une hausse de 0,80% l’année dernière, les tarifs devraient gagner 0,44% en moyenne à compter du mois prochain.

Une autre nouveauté pourrait alourdir votre budget d’équipement si vous habitez dans les régions montagneuses suivantes : Alpes, Corse, Massif central, Massif jurassien, Pyrénées, Massif vosgien. À partir de cette année, il sera en effet obligatoire dans certaines communes de ces zones de posséder des pneus neige ou de circuler en chaines durant toute la période hivernale, du 1er novembre au 31 mars, afin de limiter les embouteillages constatés sur ces routes et de renforcer leur sécurité.

C’est également au nom de routes toujours plus sûres que sera déployé cette année un radar nouvelle génération, notamment dédié aux excès de vitesse en ville. Actuellement testé à Montpellier, ce nouveau dispositif devrait permettre de verbaliser aussi le non-respect des feux rouges, le non-respect de la priorité aux piétons, ou encore le non-arrêt au stop. Ce sont 500 de ces radars urbains qui devraient être installés cette année, ce qui porterait le nombre total d'appareils à 4 700 sur le territoire. 

Acheter un véhicule propre vous reviendra plus cher à partir de juillet

Enfin, autre nouveauté attendue à partir de juillet : la révision du bonus écologique. Acheter un véhicule électrique reste intéressant, rassurez-vous, mais cela vous reviendra tout de même plus cher qu’en 2020.

À partir du 1er juillet, en effet, la prime versée pour l’achat d’un véhicule électrique de moins de 45 000 euros sera abaissée de 1 000 euros : elle passera de 7 000 à 6 000 euros. Il vous reste donc six mois pour profiter du montant maximal de l’aide gouvernementale, qui baissera de nouveau de 1 000 euros au 1er janvier 2022. Il en va de même pour la prime qui concerne les véhicules hybrides rechargeables : elle passera de 2 000 euros à 1 000 euros en juillet, avant de disparaitre complétement l’année prochaine.

S’il est possible de profiter d’un bonus maximal pendant encore un semestre, le nouveau malus est, lui, déjà entré en application. Jusqu’ici réservé aux véhicules émettant plus de 138 grammes de CO2 au kilomètre, il concerne dorénavant ceux qui en rejettent au moins 133 grammes/km.

De plus, pour les véhicules déjà concernés l’année dernière, le malus grimpe en 2021 (A 138 g CO2/km, il est par exemple désormais de 170 euros). Le plafond de ce malus a également été augmenté. Les véhicules les plus polluants pourront ainsi être sanctionnés d’une surprime allant jusqu’à 30 000 euros (contre 20 000 euros en 2020). Pour y voir plus clair, nous avons récemment consacré un dossier à ce que vous coûtera le bonus/malus cette année.

Une bonne nouvelle s’affiche malgré tout au tableau (de bord) : la rédaction d’Assurland sera une nouvelle fois à vos côtés tout au long de l’année 2021 pour vous informer sur les nouvelles législations et les astuces pour économiser sur votre budget auto.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES