• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Auto : des coûts en plus à ne pas négliger

Publié par le

Posséder et utiliser un véhicule représente un coût loin d’être négligeable. Mis à part son coût d’achat, l’automobiliste doit tout au long de la période d’utilisation de son véhicule composer avec différents frais, plus ou moins importants, résultant par exemple de réparations diverses, de l’entretien du véhicule ou encore de la souscription d’une bonne assurance auto. Cela obligation donc à faire preuve d’une certaine vigilance.

Les différents frais

L’acquisition d’un véhicule représente un investissement conséquent. En effet, l’Automobile Club Association (ACA) estime que le budget annuel d’un automobiliste français s’élève à 6 049 euros pour les voitures à essence et à 7 991 euros pour les voitures diesel.

Sont pris en compte pour le calcul de ces chiffres la consommation en carburants, les tarifs d’entretien et les péages. Le diesel est la voiture la plus coûteuse à cause des taxes qui lui sont associées. Ainsi, si on achète un véhicule à 100 euros les taxes représenteront 16 euros. Cela permet à l’Etat de collecter un montant de 63 milliards d’euros. L’assurance, quant à elle, s’élève à 728 euros en moyenne et représente près de 11 % du budget annuel d’un automobiliste.

Le bon choix du véhicule

Entre un diesel et une essence, le choix semble souvent difficile. Mais, si nous prenons une Clio essence et une Clio diesel, la Clio essence (TCe 90 Energy Zen eco2 4CV) ne représenterait qu’une dépense annuelle de 5 705 euros, alors que pour le même kilométrage, le modèle essence demanderait un budget de 5 940 euros. Soit, plus de 200 euros d’économies. Néanmoins, sur un kilométrage plus long, le diesel semble être un bon compromis, si nous ne prenons évidemment pas en compte toutes les taxes associées.

Parmi les voitures, que l’on pourrait appeler « économiques », nous pouvons citer la Peugeot 308 1,6 HDI FAP Acces, qui a réussi à baisser son coût annuel de 3,8 % par rapport à l’année 2013. Les voitures low-cost, quant à elles, bien moins onéreuses à l’achat-reprise, se révèlent le plus souvent chères en carburant. Les hybrides qui devraient représenter une alternative au diesel semblent également plus chères car rien que la Toyota Prius demande un budget record de 8 782 euros par an.

Le marché de l’automobile est donc un secteur coûteux, malgré la baisse des dépenses enregistrée cette année.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES