• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Auto : des surprimes pour les seniors ?

Publié par le

Le dernier numéro d’Auto Plus s’intéresse aux seniors automobilistes et au montant de leur assurance auto. Selon le magazine, la tendance actuelle est à la hausse et elle est tellement importante que l’on peut se demander si certains assureurs ne sont pas « anti-seniors ». En effet, non seulement ils sont peu nombreux à assurer les personnes âgées et, lorsqu’ils y consentent, ils appliquent dans la majorité des cas des tarifs exorbitants. Etat des lieux.

Des chiffres non négligeables

Actuellement, l’assurance auto des personnes âgées est sujette à débat. Dans son dernier numéro, Auto Plus a évoqué la politique des assureurs vis-à-vis de cette catégorie d’âge. Ainsi, il rapporte deux tendances. La première concerne le refus catégorique d’assurer des personnes au-delà d’un certain âge. Sur les 21 assureurs interrogés, six refusent d’assurer les conducteurs dont l’âge dépasse les 80 ans.

La seconde tendance est à la surprime, c’est-à-dire à l’application aux seniors d’une prime plus élevée, voire même excessivement élevée.

Toujours parmi l’échantillon de 21 assureurs, neuf s’adonnent à cette pratique qu’ils imposent aux plus de 60 ans. Seuls moins d’un tiers des assureurs interrogés avoue ne pas imposer de prime conséquente aux personnes âgées, soit six compagnies d’assurance sur les 21 compagnies sondées.

Les jeunes moins prudents que les seniors

La hausse des primes annuelles pour les seniors varie de quelques euros à des centaines d’euros. Ainsi, un assureur peut décider une augmentation de 47 % de la prime si le conducteur a plus de 60 ans. Une progression de plus de 350 à 515 euros. Un autre assureur peut décider d’augmenter la cotisation d’assurance des seniors de 45 % quand leur âge dépasse les 75 ans.

Si l’application de ces surprimes d’assurance auto étonne plus d’un Français, c’est en raison des chiffres qui attestent que les conducteurs plus jeunes s’avèrent plus dangereux sur la route que les personnes âgées.

Selon les statistiques de la Sécurité routière, les 25-44 ans ont représenté 30,8 % de la mortalité routière en 2013 contre 7,8 % pour les 65-75 ans et 13,3 % pour les 75 ans et plus.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES