Assurance auto

Auto électrique : des start-up seront présentes au Salon de Shanghai

Publié par le , Mis à jour le 16/04/2019 à 14:03

Quelle sera la place de l'électrique au Salon automobile de Shanghai 2019 ?

A compter d'aujourd'hui et jusqu'au jeudi 25 avril 2019 se déroule le Salon automobile de Shanghai. Aux côtés des constructeurs automobiles « traditionnels », l'on trouvera de nouveaux acteurs émergents du secteur : les start-up qui se sont fait une spécialité des voitures électriques. Elles doivent y présenter de nouveaux véhicules inédits.

Des subventions à l'électrique en baisse

Rêvant de conquérir le gigantesque marché automobile chinois et souhaitant marcher sur les traces du constructeur automobile américain Tesla, de nombreuses « jeunes pousses » de l'automobile sont présentes à Shanghai afin de participer à son salon dédié à l'auto.

Parmi ces nouveaux acteurs du secteur automobile spécialisés dans les véhicules électriques, l'on trouvera pêle-mêle Nio désormais cotée à Wall Street et dont on attend la berline ET7, XPeng Motors qui doit dévoiler sa P7 pour concurrencer la Tesla Model S, Leap Motor, Hozon Automobile ou encore Faraday Future.

Toutefois, le contexte actuel n'est pas le plus favorable pour ces start-up. En effet, elles vont devoir convaincre et se faire une place sur le marché chinois à l'heure où les autorités ont décidé de revoir à la baisse les subventions accordées pour les engins électriques. Plus précisément, dès juin 2019, les automobiles électriques dont l'autonomie n'excède pas 250 kilomètres ne bénéficieront plus d'aucune subvention ; quant aux autres types de voitures électriques, les « coups de pouce » financiers initialement accordés seront largement réduits.

Malgré tout, ce segment est aujourd'hui le seul à afficher de la croissance. Ainsi, en mars 2019, les livraisons de « véhicules à batterie », terminologie qui désigne indistinctement électrique et hybride, se sont envolées de 85 %.

Quelle place pour les constructeurs étrangers ?

Si le marché automobile de l'Empire du Milieu apparaît encore riche de quelques promesses malgré un 9e mois de baisse consécutif, il n'est pas forcément aisé pour les constructeurs automobiles étrangers de s'y illustrer.

Ainsi, en 2018, le constructeur auto chinois BYD occupe la moitié des places du classement recensant les meilleures ventes de véhicules à batterie enregistrées en Chine avec plus de 200 000 immatriculations.

Si l'on s'intéresse aux performances des seuls constructeurs étrangers, c'est BMW qui est le premier à la 21e place seulement avec 15 200 livraisons recensées pour l'hybride 530Le, modèle uniquement disponible sur le marché chinois. A noter que Tesla vient après le constructeur allemand avec 14 750 immatriculations de ses Model X et Model S recensées en 2018.

Enfin, Renault, qui s'illustre en Europe avec la fameuse Renault ZOE, doit présenter la City K-ZE lors du Salon automobile de Shanghai 2019. Spécialement pensée pour le marché chinois, cette petite citadine électrique sera commercialisée dans le pays en fin d'année.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES