• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Auto électrique : des subventions réduites en Chine

Publié par le

Voiture électrique et hybride : la Chine revoit ses aides à la baisse

Les autorités chinoises ont décidé de durcir l’attribution des aides accordées aux véhicules électriques en raison de plusieurs cas de fraude recensés. D’ailleurs, les ventes de voitures à nouvelles énergies (NEV) se sont effondrées au mois de janvier 2017. Coup de projecteur.

Des subventions réduites et plafonnées

Après une croissance continue affichée pendant de nombreux mois, les véhicules NEV ont vu leurs ventes dégringoler de 74 % sur 12 mois en janvier 2017 à 5 682 immatriculations. A titre de comparaison, les ventes de véhicules électriques et hybrides avaient bondi de 53 % en 2016 avec plus d’un demi-million d’immatriculations recensées.

Il faut dire aussi qu’après avoir mené une politique volontariste, le gouvernement chinois a décidé de mettre progressivement fin à ses généreux « coups de pouce » qui ont été réduit de 20 % pour atteindre 66 000 yuans au maximum par véhicule propre (environ 9 000 euros). Même tendance dans les provinces avec un plafonnement de leurs subventions à la moitié de celle proposée par Pékin. Enfin, l’on a appris que ces mesures incitatives devraient complètement disparaître en 2020.

700 000 à 800 000 véhicules NEV vendus en 2017

Mis à part ce coup de frein sur les aides accordées aux acquéreurs d’un véhicule respectueux de l’environnement, le gouvernement chinois a durci les conditions posées pour leur attribution.

Ainsi, il a récemment dévoilé la liste de ces voitures électriques et hybrides bénéficiaires et il apparaît que les subventions concernent désormais 386 modèles de véhicules contre 713 engins motorisés en 2016.

Notez également que ce rétropédalage fait suite à une série de fraudes. Par exemple, certains constructeurs automobiles ont surestimé de manière volontaire leurs ventes d’automobiles électriques, d’autres ont bénéficié d’aides publiques pour des modèles de véhicules non conformes aux normes applicables. D’ailleurs, les constructeurs épinglés ont été retirés de la liste des modèles bénéficiaires des subventions.

Quoi qu’il en soit, Pékin estime que la demande ne devrait pas baisser puisqu’il estime que 700 000 à 800 000 véhicules de type NEV devraient être écoulés en 2017.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES