Assurance auto

Auto électrique : la France face au défi des stations de recharge

Publié par le , Mis à jour le 22/11/2019 à 16:58
86 vues 1 réaction Note

Voiture électrique : la France manque de points de recharge

Selon un rapport publié par l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), la France aurait chuté de la 3e à la 8e place en matière de bornes de recharge pour véhicules électriques. Un manque déjà dénoncé par l’Avere-France.

La part de l’électrique reste marginale

Où sont les bornes de recharge en France ? Le développement de la voiture électrique est incontestable mais en est encore à ses balbutiements. S’il est vrai que la part de l’électrique en France est augmentation, passant de de 0,6 % en 2014 à 2 % en 2018, les chiffres restent encore marginaux. Pourtant, En Europe, la France apparaît comme à la pointe sur le sujet. L’Hexagone se classe ainsi à la troisième place en matière d’aides et d’exemptions de taxe. Une action insuffisante ? Il reste que les intentions d'achat pour la voiture électrique peinent à décoller.

Le 3ème Baromètre Energie de L’Argus dévoilait que seuls 10 % des Français s’estiment prêts à acheter un modèle électrique. Parmi les freins à l’achat figure en bonne place la peur de la panne. Comment assurer l’autonomie de ces véhicules ? La question n’est pas nouvelle et encore moins franco-française. En octobre dernier, Carlos Tavares, patron de PSA et de l'ACEA (association des constructeurs européens), évoquaient les nombreux rappels à ce sujet. « Nous offrons à nos clients un choix croissant de voitures à motorisations alternatives. Les gouvernements de l'Union Européenne doivent suivre le rythme en augmentant considérablement les investissements dans les infrastructures », plaidé l’industriel.

145 000 points de recharge disponibles en Europe dont 24 850 en France

Selon l’ACEA, il existerait aujourd’hui 145 000 points de recharge disponibles en Europe. Problème, elle estime que 2,8 millions seront nécessaires d'ici à 2030. Une complainte que l’on retrouve en France.  « La densification du maillage ne suit pas la croissance du marché : alors que depuis le début de l’année, les immatriculations de voitures électriques ont progressé de près de 50 %, le nombre de points de recharge n'a augmenté que de 20 % », indique Cécile Goubet, Déléguée Générale de l’Avere-France.

Dans un rapport sur les ventes de voitures électriques, l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) recense 24 850 bornes de recharge. L'Avere-France et Gireve évoquent quant à eux le nombre de 28 000 points de recharge ouverts au public (pour environ 200 000 véhicules électriques en circulation), soit une borne pour 7,2 véhicules électriques.

Un objectif de 100 000 bornes publiques d’ici 2022

Si le maillage actuel est bien supérieur à la recommandation européenne (une borne pour 10), la France reste bien derrière ses voisins européens en matière de bornes par kilomètre. Avec un ratio de 2,3 par kilomètre, l’Hexagone a même chuté de la 3e à la 8e place. S’il est nécessaire de nuancer et de rappeler que le territoire français est bien plus vaste que le luxembourgeois ou hollandais, ces données mettent en exergue un manque réel. Un manque auquel il faut ajouter d’autres points noirs tels que le nombre de zones blanches (comme la Corse ou la Haute-Loire) ou la faible croissance des bornes de recharge rapide (elles ne représentent que 9 % du total).« Sur la recharge rapide, le nombre de points de recharge n'a évolué que de + 11 % depuis mars 2019 alors qu'ils sont nécessaires pour assurer les déplacements longue distance », révèle Cécile Goubert.

Si la PFA (plate-forme automobile), présidé par Luc Chatel, a signé en 2018 avec l'Etat un contrat de filière, prévoyant 100 000 bornes publiques en 2022, les chances de parvenir à ce niveau à cette échéance apparaissent faibles. On est pourtant loi des estimations en termes de besoin. Une étude menée par Colombus Consulting estimait ainsi que la France devrait compter plus de 6,5 millions de points de charge en 2030. Un objectif chimérique.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Pour préciser, l'étude Colombus Consulting projette 6,5 millions de points de charge à horizon 2030 sur l'ensemble des lieux de recharge (voirie, autoroute, parking, domicile, entreprise). Pour ce qui est des points de charge ouverts au public, nous estimons leur nombre à près de 900 000 en 2030, dont 55 000 le long des routes et autoroutes. L'objectif est donc moins chimérique qu'il n'en paraît même si nous sommes d'accord sur la nécessité d'accélérer les déploiements pour tenir ces objectifs. Notre étude sur le futur de la recharge est accessible sur la page web de Colombus Consulting

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES