Assurance auto

Auto électrique : les constructeurs Allemands redoublent d'efforts

Publié par le

Daimler va construire une nouvelle usine de batteries électriques aux Etats-Unis

Les constructeurs automobiles Allemands ont décidé de rattraper leur retard sur le marché de l’auto électrique. Selon une récente étude d'EY dévoilée lundi à Francfort, les groupes d’outre-Rhin multiplient les investissements.

BMW, Daimler et Volkswagen souhaitent rattraper leur retard

Le marché de l’électrique est ultra-concurrentiel et ce n’est pas les constructeurs automobiles Allemands qui vont dire le contraire. Selon une étude menée par le cabinet de conseil EY et dévoilée lundi à Francfort, les groupes d’outre-Rhin comptent bien rattraper leur retard sur le segment de la voiture électrique. L’Allemagne est ainsi le premier pays destinataire des investissements mondiaux basés sur l’électrique. Les constructeurs Allemands sont quant à eux ceux qui investissent le plus pour développer la voiture électrique.

Dans les faits, les investissements dans le domaine de l’auto électrique annoncés par les 16 plus grands groupes automobiles mondiaux sur les deux années écoulées ont été de 3,2 milliards € pour l'Allemagne. A titre de comparaison, ils ont atteint 990 millions € pour la Chine, 887 millions € pour les Etats-Unis et 110 millions € pour la France.

Les groupes Allemands investissent plus que quiconque dans l’électrique

Pour Peter Fuss, expert du cabinet EY, « l'importance de la motorisation électrique va considérablement croître à moyen terme ». Le déclin du diesel et de l’essence pousse en effet les constructeurs à investir des moyens considérables. Selon l’étude du cabinet de conseil, BMW, Daimler et Volkswagen ont annoncé que pour les deux dernières années, elles avaient investi 4,7 milliards € dans l’électrique. Ce montant est clairement supérieur à ceux affichés par les constructeurs américains (335 millions €), français (110 millions €) ou japonais (19 millions €).

Des investissements conséquents pour convertir leurs usines à l’électrique

Il est vrai que l’auto électrique est au centre de l’attention. Véritable star du Salon de Genève 2018, l’électrique fait l’objet de multiples annonces. Entre l’arrêt de production de véhicules diesel en 2018 pour Toyota et la sortie de SUV premium électriques, tous les grands groupes automobiles se dirigent dans la même direction. Selon Peter Fuss, l’enquête publiée par son cabinet traduit la volonté affichée des groupes Allemands de rattraper leur retard sur la concurrence. Le chinois BAIC, l’Alliance Renault-Nissan ou encore le groupe américain Tesla affiche en effet des résultats bien meilleurs en matière de ventes de véhicules électriques.

Pour combler ce retard, les différentes marques Allemandes ont d’ores et déjà fait des annonces. Le groupe Volkswagen compte ainsi investir 1 milliards € pour transformer son usine de Zwickau et 750 millions € pour son usine de Cassel. Daimler a lui annoncé vouloir construire une nouvelle usine de batteries électriques aux Etats-Unis. Il ne reste plus qu’à attendre pour savoir si ces investissements pour créer ou renforcer des usines dédiées à l’électriques permettront d’augmenter les ventes d’automobiles électriques Allemandes.   

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES