• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Auto : journée de remise à niveau pour les seniors

Publié par le

Il y a quelques jours, Prévention Maif, présidé par Christian Thoreau, a consacré une journée entière aux conducteurs seniors. Au programme : un rappel des nouvelles règles de conduite pour ceux qui possèdent le permis depuis plusieurs années mais qui continuent à utiliser fréquemment leur auto. Une trentaine de personnes âgées ont participé  à cet événement.

Des seniors adeptes de la conduite

Odile, conductrice de 67 ans, avoue ne pas vouloir arrêter de conduire, malgré les erreurs de conduite qu’elle dit parfois commettre. Pourtant, l’expérience qu’elle a eue avec sa mère, une octogénaire refusant de céder son volant, l’a fait réfléchir au point d’arrêter s’il le fallait. Misant sur la prudence, Odile affirme se servir souvent d’Internet afin d’éprouver ses connaissances et ses compétences en matière de conduite.

Lors de cette première journée de remise à niveau proposée à Issoudun, dans le département de l'Indre, en région Centre, trente-cinq conducteurs âgés comme Odile ont révisé plusieurs points relatifs à la conduite.

Michel fait partie de ces conducteurs senior et avoue avoir déjà parcouru près de 60 000 km par an avant la retraite et la bagatelle de 28 000 km par an actuellement. Lui aussi aime prendre le volant grâce à son permis obtenu il y a plus de quarante. C’est donc en toute logique qu’il a assisté à ce mini-stage pratique d’une journée pour s’informer des nouvelles règles de conduite, réviser ses compétences et connaître les derniers chiffres en termes d’accidents de la route.

Les fautes les plus fréquentes

A l’instar d’Odile, la plupart de ces conducteurs âgés sont nés avant que le rond-point ait été inventé. S’engager dans un rond-point fait donc partie des difficultés les plus fréquentes pour les seniors qui commentent quelques fautes, selon Christian Thoreau.

L’objectif de cette journée est de faire un point sur ce qui a changé depuis qu’ils ont obtenu leur permis et de leur prodiguer des conseils afin de les aider à corriger leurs défauts de conduite.

D’autres fautes, évoquées par Michel, résultent de la diminution des capacités visuelles.

Quel que soit l’âge du conducteur, il faut une bonne assurance auto avant de prendre la route au volant de son engin. Selon la formule souscrite, la protection offerte sera plus ou moins étendue et la prise en charge plus ou moins complète.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES