Assurance auto

Auto : l'électrique coûte moins cher que l'essence selon l'UFC-Que Choisir

Publié par le

La voiture électrique coûte moins cher que la diesel et essence

Une voiture électrique coûterait moins cher qu’une essence ou un diesel selon une étude publiée mercredi par l'association de consommateurs UFC-Que Choisir. Malgré un prix d'achat plus élevé, l’électrique profite du bonus mais aussi d’un coût en énergie inférieur.

Les motorisations thermiques sont plus coûteuses

Une étude qui pourrait convaincre certains automobilistes d’acheter une électrique. D’après une étude publiée mercredi 10 octobre par l’UFC-Que-Choisir, un véhicule électrique revient moins cher que son équivalent essence ou diesel. Une enquête qui se base sur l’ensemble des coûts, et non sur le seul prix à l’achat. « Le coût total d'un véhicule électrique est plus faible que celui d'un diesel (coût total de propriété inférieur de 3 %) ou d'une essence (5 %) dès quatre ans de possession », affirme l’association de consommateurs.

Pour arriver à ce constat, l'UFC-Que Choisir s’est basée sur une étude réalisée par le cabinet Elementary Energy et financée par la European Climate Foundation. Cette dernière intègre l’ensemble des coûts supportés par les automobilistes durant la détention d’une voiture berline moyenne :

  • Assurance ;
  • Carburant ;
  • Coûts de dépréciation ;
  • Entretien ;
  • Financement.

Sans le bonus à l’achat, « l’électrique ne serait pas rentable »

Si le prix à l’achat est bien évidemment plus élevé, les voitures électriques profitent « surtout d'un bonus de 6 000 euros à l'achat, sans lequel l'électrique ne serait pas rentable », précise l'UFC-Que Choisir. Une sacrée aide lorsque l’on sait que pour acheter une auto 100 % électrique il faut débourser au minimum 22 950 euros (pris de la Smart ForTwo Electric Drive). Outre la prime à l’achat, l’étude met en exergue le gain en énergie. Alors qu’une auto diesel coûte en énergie 1 181 euros par an et une essence 1 461 euros, une électrique revient à 188 euros chaque année.

La différence de coûts entre les motorisations thermiques et électriques est encore plus importante pour les véhicules d’occasion. « Le gain de pouvoir d'achat, par rapport au diesel, atteint 940 euros par an, soit un coût total de propriété inférieur de 28% pour une seconde main, et 1 017 euros par an, soit - 37 % pour une troisième main », explique l’association de consommateurs. La seconde main profite également à l’hybride rechargeable. Alors que cette dernière est plus chère que le diesel ou l’essence lorsqu’elle est achetée neuve, elle devient moins coûteuse en occasion.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES