Assurance auto

Auto : l'Espagne veut interdire la vente d'essence et diesel dès 2040

Publié par le

La vente de voitures essence et diesel interdite en Espagne en 2040

Le gouvernement espagnol a annoncé vouloir interdire la vente de voitures diesel et essence dès 2040 dans le cadre d'une loi sur la transition énergétique. Un objectif qui fait écho à ceux annoncé par la France et le Royaume-Uni.

« Décarboniser » son économie d’ici 2050

La vente de véhicules essence et diesel interdite en Espagne dès 2040 ? Le gouvernement a annoncé mardi 13 novembre vouloir interdire dès 2040 la vente de véhicules à motorisation diesel et essence. Cette mesure, prise dans le cadre d’une future loi sur la transition énergétique, doit toutefois être adoptée par le parlement. Si le chef du gouvernement socialiste Pedro Sanchez obtient satisfaction – ce qui s’avère difficile puisqu’il n’a pas la majorité – plus aucune voiture à moteur thermique ne serait vendue en Espagne à partir de 2040.

Cette mesure fait écho à ce qui avait déjà été annoncée il y a près d’un an en France et au Royaume-Uni. Un autre pays, le Danemark, a quant à lui indiqué le mois dernier qu’il interdirait la vente de voitures diesel et essence à l’horizon 2030.

La fin des « aides aux combustibles fossiles »

Cette future loi, qui doit permettre de « décarboniser » son économie d’ici 2050, comprend de nombreuses autres mesures similaires. L’Espagne ambitionne ainsi de développer un parc automobile moins polluant. Pour ce faire le gouvernement souhaite mettre en place de points de recharge pour véhicules électriques. Les villes de plus de 50 000 habitants devront quant à elles mettre en place des « Zones de faibles émissions », et ce dès 2023. Une mesure qui est déjà appliquée dans les centres-villes de Barcelone et Madrid.

Pedro Sanchez a enfin appelé de ses vœux la fin des « aides aux combustibles fossiles ». « En 2050, le système électrique devra exclusivement reposer sur des sources d’énergies renouvelables », a ainsi indiqué le ministère de la Transition écologique. Pour ce faire, « aucune autorisation d’activité d’exploration, aucun permis de recherche ni licence d’exploitation d’hydrocarbures » ne seront délivrés lorsque la loi sera entrée en vigueur.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES