Auto : l'indemnisation du dommage causé par la grêle

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Auto : l'indemnisation du dommage causé par la grêle

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Auto : l'indemnisation du dommage causé par la grêle

|
Consultations : 11291
Commentaires : 0
Assurance auto et averse de grêle

Une averse de grêle sur un véhicule peut donner lieu à une petite éraflure sur la carrosserie mais, dans les cas extrêmes, elle peut se traduire par de graves dommages. La souscription d’une bonne assurance auto adaptée à ce type de risque permet d’être protégé contre un éventuel sinistre en bénéficiant d’une indemnisation accordée par l’assureur.

La garantie des dommages occasionnés par la grêle

La couverture des dommages occasionnés par la grêle requiert de posséder une assurance auto plus étendue que la couverture minimale (garantie responsabilité civile).

Généralement, la garantie tous risques offre au souscripteur la couverture adaptée à ce genre de sinistre. Cependant, les assureurs imposent une franchise forfaitaire d’un montant variable.

Il faut souligner que la garantie applicable dépendra de la partie du véhicule ayant subi un dommage. Ainsi, c’est la garantie bris de glace qui sera mise en œuvre pour l’indemnisation des dommages occasionnés au niveau de la partie vitrée du véhicule. De ce fait, le souscripteur ne pourra pas obtenir une indemnisation s’il ne possède pas une telle garantie.

L’avertissement de la compagnie d’assurance

Le souscripteur est tenu d’effectuer une déclaration auprès de sa compagnie d’assurance auto en cas de sinistre dans les 5 jours qui suivent au moyen d’une lettre recommandée avec accusé de réception.

Il est conseillé de joindre à cette lettre un certificat d’intempérie délivré par le centre Météo-France pour attester de la réalité du sinistre.

Une expertise sera réalisée par un expert de la compagnie d’assurance pour procéder à la constatation des dommages et à la vérification du fait générateur. Un rapport sera établi par la suite, et l’assureur se basera sur ce document pour fixer le montant de l’indemnisation à accorder.

Cependant, l’assuré peut demander la réalisation d’une contre-expertise s’il estime que le rapport établi par le premier expert ne reflète pas l’étendue de son dommage.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS