• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Auto : la conduite accompagnée dès 15 ans ?

Publié par le

Dans le cadre de la prochaine réforme du permis de conduire, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) préconiserait l’accès à la conduite accompagnée dès l’âge de 15 ans, contre 16 actuellement. Encore en étude actuellement, l’accès à l’apprentissage anticipé de la conduite permettrait de réduire les accidents de routes.

3 500 heures de conduite au compteur

Selon une information du magazine Auto Plus, la conduite accompagnée, aujourd’hui fixée à 16 ans, pourrait être autorisée dès l’âge de 15 ans.

Cette option a été envisagée dans le but même d’éviter au maximum les accidents. En effet, commencer la conduite accompagnée un an plutôt permettrait aux jeunes conducteurs d’acquérir plus d’expériences avec l’obtention du permis.

Avec 1 000 heures de conduite en plus, les jeunes conducteurs pourront se présenter au permis avec 3 500 heures de conduite au total. Or, c’est à partir de ce seuil que les jeunes conducteurs commencent à se sentir à l’aise et sont plus aptes à anticiper les accidents.

A titre d'illustration, une telle mesure a déjà été prise en Suède et les résultats n’ont pas tardé avec 20 % d’accidents en moins.

La lutte contre les petits deux-roues motorisés

Outre, cette volonté de réduire les accidents de la route rencontrés par les jeux conducteurs, cette mesure a été prisé afin d’encourager les jeunes à se présenter au permis. Elle permettrait en effet à 73 % des jeunes de passer leur permis en une seule fois, contre 55 % pour la méthode classique.

Par ailleurs, il s’agit également d’une mesure prise contre les deux-roues motorisés de moins de 50 cm3 qui sont très accidentogènes. En effet, ces engins sont accessibles dès l’âge de 14 ans. En 2012, 40 % des morts sur la route entre 15 et 17 ans se trouvaient au guidon d’un vélomoteur selon la délégation à la sécurité et à la circulation routières.

Une fois le permis en poche, il faut veiller à souscrire une bonne assurance voiture afin de satisfaire à l’obligation légale d’assurance. A défaut, l’on s’expose à de nombreuses sanctions.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES