• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Auto : la majoration de la prime d'assurance

Publié par le

Les primes que les assurés doivent payer lorsqu’ils souscrivent une assurance auto peuvent varier d’une compagnie à une autre. Ceci s’explique par le fait que chaque compagnie est libre d’appliquer le tarif qu’elle veut. Toutefois, tous les acteurs de l’assurance s’accordent pour procéder à une majoration de la prime lorsque les circonstances l’exigent. Explications.

Mauvaise conduite

Quelques écarts sont sanctionnés par une majoration de la prime d’assurance dont l’importance varie avec la nature de la faute commise.

En assurance voiture, si un conducteur est tenu pour responsable d’un accident et qu’il est prouvé que son taux d’alcoolémie dépasse le seuil de tolérance, il subira une majoration de 150 % de sa prime d’assurance auto.

Si après un accident, le permis de conduire de l’assuré lui est retiré, une majoration est également applicable dont l'importance dépendra de la durée de la suspension. Par exemple, une suspension de deux à six mois donne lieu à application d’une majoration de 50 %.

Sinistres répétés

Si la majorité des assurés pensent que la majoration de leurs primes d’assurance résulte de la seule initiative de leur assureur, il faut savoir qu’en réalité cette éventualité est prévue et encadrée par le Code des assurances qui prévoit notamment que la majoration peut être demandée en cas de sinistralité accrue.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES