Assurance auto

Auto : le diesel plus cher que l'essence dans près de 25 % des stations

Publié par le

Carburant : le prix du diesel plus élevé que celui de l'essence

Pour la première fois, le prix du diesel dépasse celui de l'essence de quelques centimes. Un écart faible et qui ne se vérifie pas dans toutes les stations. La situation concerne en effet 20 % des pompistes en France et jusqu'à 60 % en Ile-de-France.

Le gazole plus cher dans 60 % des stations d’Ile-de-France

C’est un sacré coup pour le diesel. Un de plus. Pour la première fois, le prix du diesel dépasse celui de l'essence dans certaines stations françaises. Selon Le Parisien, un écart de quelques centimes a été constaté dans 2089 stations sur les 9902 répertoriées en France métropolitaine. Soit un peu moins d’un quart des stations. Selon les chiffres du gouvernement la situation concerne 20% des pompistes et jusqu'à 60% en Ile-de-France.

Dans la région francilienne la situation varie néanmoins grandement entre les départements. Dans le Val-de-Marne, 62 % des stations affichent un tarif plus élevé pour le diesel que pour l’essence.  C’est notamment le cas à Total d'Alfortville (Val-de-Marne), où le prix du litre de gazole s’élève à 1,643 €, contre 1,609 pour le sans-plomb 95. A l’inverse, Paris est loin derrière avec 18 % de stations concernées.

Rattrapage fiscal et hausse du prix du baril

Pour Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes, ce phénomène s’explique par les différentes politiques mises en place depuis le gouvernement de Lionel Jospin. Les effets néfastes du diesel sur l’environnement commencent à être dénoncés à cette époque. Le diesel émet davantage de particules fines que l'essence. Pour limiter l’impact de ce carburant, les présidents François Hollande et Emmanuel Macron ont donc décidé de réduire l'avantage fiscal accordé au diesel. L’objectif étant de limiter l’écart des prix des deux types de carburants.

L’argument environnemental n’est néanmoins pas le seul pour Pierre Chasseray. Interrogé par Le Parisien il évoque l’objectif de gagner de l’argent : « Un centime de hausse de la fiscalité, c’est 400 à 450 millions d’euros qui tombent dans les caisses de l’Etat. On veut faire croire qu’on va sauver la planète, la vérité, c’est que Bercy cherche 12 milliards pour compenser l’exonération de la taxe d’habitation ». A cette hausse des taxes il faut également ajouter l’augmentation significative du prix du baril de pétrole. Ces dernières semaines, les cours ont grimpé à leur plus haut niveau en 4 ans. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES