Assurance auto

Auto : le limiteur de vitesse pourrait devenir obligatoire à partir de 2021

Publié par le

Auto : le limiteur de vitesse obligatoire à partir de 2021 ?

En avril, le Parlement européen devra se prononcer sur une proposition de loi qui vise à rendre obligatoire le limiteur de vitesse sur toutes les nouvelles voitures. La Sécurité routière avait déjà mentionné afin d’éviter les accidents de la route.

Obligatoire en France d’ici 2021 ?

Plus de sécurité grâce aux limitateur de vitesse ? C’est en tout cas ce que pense des députés européens. Le Parlement européen va devoir se prononcer en avril prochain sur une proposition de loi qui vise à rendre obligatoire sur toutes les nouvelles voitures la présence d’un « système d’adaptation intelligent à la vitesse ». Entendez, un limitateur de vitesse. Ce système, qui permet de ne pas dépasser une certaine vitesse, existe déjà dans de nombreux modèles mais n’est actuellement pas obligatoire.

Si le texte est adopté en avril prochain, cette obligation pourrait entrer en vigueur en France d’ici 2021. La Parlement a ainsi rappelé qu’après la validation du vote « les Etats européens disposent de 24 mois pour se mettre en conformité avec le texte, s’ils ne le déploient pas avant ». Pour les députés, aucun doute, ce texte, qui prévoit aussi un système de freinage d’urgence et une surveillance de la somnolence, sera bien adopté. « Globalement, les groupes politiques sont d’accord avec ce principe, donc il devrait logiquement être adopté. Une fois le vote validé, les États européens disposent de 24 mois pour se mettre en conformité avec le texte, s’ils ne le déploient pas avant », ont précisé des membres de l’institution européenne à 20 minutes.

Une mesure recommandée par la Sécurité routière

La proposition qui vise à rendre obligatoire le limitateur de vitesse n’est pas nouvelle. La Sécurité routière le recommande ainsi depuis plusieurs années. Généraliser ce système permettrait de réduire les accidents de la route liés aux excès de vitesse. D’après le député européen socialiste Marc Tarabella, cette mesure « permettra de sauver 25 000 vies sur 16 ans et de diminuer de près de 140 000 le nombre de blessés graves ». Si certains craignent déjà de voir la facture augmenter, le député se veut rassurant et explique que cela doit se faire « sans frais supplémentaire pour le client ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES