Assurance auto

Auto : le marché des pièces détachées va être ouvert à la concurrence, mais pour quelle économie ?

Publié par le , Mis à jour le 30/11/2021 à 10:00

Si le coût des réparations automobiles baisse, ma cotisation d'assurance auto va t-elle en faire autant ? A priori oui, mais l'article en question, tel que rédigé, laisse encore planer quelques doutes sur les possibilités d'économie des Français.

Article 32 de la loi Climat 

Cela pourrait être une bonne nouvelle pour les assurés auto. Longtemps attendue, l’ouverture à la concurrence du marché des pièces détachées automobiles va bien devenir réalité. Cette libéralisation a en effet été intégrée à la loi Climat et résilience (article 32), promulguée au Journal Officiel le 22 août dernier.

La mesure n’a donc pas eu le droit à son propre texte, comme cela était attendu. En avril dernier, une proposition de loi « portant sur la baisse des primes d’assurance automobiles des Français » avait été déposée à l’Assemblée nationale par le député (LREM) Damien Pichereau.

L’objectif affiché est en tout cas le même : dans un premier temps, faire baisser le prix des réparations automobiles. Le coût de ces dernières, qui ampute le budget auto des Français, est largement alourdi par les pièces détachées, qui représentent la moitié de la facture totale chez le garagiste.

En février dernier, l’organisme SRA (Sécurité et Réparations Automobiles) avait mesuré une hausse moyenne de 6,7% du coût de la révision générale en 2020. La flambée du prix des pièces détachées l’année dernière (+8,1%) a largement participé à cette inflation, même si le coût de la main d’œuvre a, lui aussi, grimpé (+3,2%).

Des factures chez le garagiste en hausse

Par ricochet, la baisse de la note au garage doit également contribuer, à terme, à diminuer les cotisations d’assurances auto. C’était d’ailleurs l’ambition affichée de la proposition de loi de M. Pichereau. Dans les faits, il est effet possible que les primes diminuent si la réparation des véhicules s’avère de moins en moins onéreuses. 

Le phénomène inverse se constate depuis quelques années. Avec l’arrivée en masse sur le marché de voitures électriques plus équipées en technologies de pointe, les cotisations d’assurance auto s’envolent : +12% entre 2015 et 2019. Un parc automobile plus cher à l’achat neuf, est en effet également plus cher à assurer.

Pour autant, la baisse des tarifs d’assurance auto pourrait ne pas être aussi rapide ni aussi forte que prévue, pour trois raisons. Tout d’abord, car cette libéralisation du marché n’est que partielle : elle concerne les pièces de carrosserie « visibles » (pare-chocs, rétroviseurs, phares, etc.) car les autres, dites « de sécurité » peuvent déjà être achetées sous une autre marque que celle des constructeurs.

Comment économiser sur son budget auto ?

Mais, surtout, cet article ne va pas donner pleine liberté à de nouveaux fabricants de commercialiser des pièces détachées calquées sur celle des constructeurs. Ces derniers disposaient jusqu’ici d’une exclusivité de 25 ans sur leurs dessins : ce délai a été raccourci à 10 ans. Ce qui signifie que pendant les dix premières années qui suivent le dépôt du dessin d’une pièce, les constructeurs conserveront bien un monopole. 

De plus, cette mesure n’entrera en vigueur que le 1er janvier prochain, et ne sera donc totalement appliquée que pour les parebrises. Seuls les constructeurs de ces derniers auront la possibilité de commercialiser des modèles semblables à ceux des constructeurs dès le dépôt des dessins. En 2019, le cout des parebrises a enregistré une hausse particulièrement élevée de 5,2%

Enfin, il faut rappeler que d’autres facteurs pèsent sur l’augmentation des tarifs d’assurance auto, notamment le coût de la main d’œuvre (évoqué plus haut), et le coût croissant de la garantie dommages corporels. On peut également constater qu’en l’absence de concurrence depuis plusieurs années, peu d’entreprises de pièces détachées ont pu se faire une place sur ce marché. Il s’agit donc pour l’heure d’entreprises plutôt modestes en taille, qui ne seront pas prêtes tout de suite à inonder les garages et à faire faire des économies automobilistes. En la matière, le plus simple est déjà d’économiser sur son assurance auto, en comparant en ligne les meilleurs tarifs.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES