Auto : le système du covoiturage

Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Auto : le système du covoiturage

|
Consultations : 1346
Commentaires : 0
Assurance auto et fonctionnemment du covoiturage

De nombreuses personnes adoptent le covoiturage pour voyager à moindre prix. Or, en cas de covoiturage, vous devez informer votre compagnie d'assurances car, en augmentant le nombre des passagers et conducteurs, vous modifiez les risques garantis lors de la signature de votre contrat. Coup de projecteur.

Le partage des frais pour le covoiturage

Avec le covoiturage, tous les passagers partagent les frais. Pour ce faire, vous pouvez procéder comme suit :

  • partir sur une base de 7L/100 km (qui varie selon les véhicules) et rapporter ce chiffre au nombre de km (K) du trajet : (Kx7)/100 ;
  • multiplier le résultat obtenu par le coût moyen du carburant pour obtenir le coût en carburant du trajet ;
  • ajouter le coût des péages ;
  • diviser le total par le nombre de personnes dans la voiture, y compris le conducteur.

L’assurance lors d’un covoiturage

Le covoiturage habituel ou occasionnel ne modifie pas votre contrat d’assurance voiture. Il n’est donc pas nécessaire de procéder à une extension de garantie.

Si vous pratiquez le covoiturage pour des trajets domicile-travail, l’assurance accident de travail de votre entreprise peut couvrir le conducteur et les passagers en cas d’incapacité de travail du chauffeur suite à un accident survenu sur le chemin de travail.

Si vous utilisez pour le covoiturage un véhicule de fonction, il existe trois options :

  • vous êtes couvert par votre assurance si vous êtes conducteur. Vous serez indemnisé selon les responsabilités établies et les garanties du contrat si votre voiture a subi des dommages ;
  • si vous êtes passagers, vous êtes indemnisés par l’assurance du conducteur, au titre de la responsabilité civile en cas de dommages corporels ;
  • si vous avez cédé le volant, l’indemnisation peut se faire en cas de catastrophe à condition que votre assurance comporte une garantie facultative couvrant les dommages corporels subis par tout conducteur autorisé.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS