• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Auto : les conséquences de la conduite en état d'ivresse

Publié par le

Plus de la moitié des accidents de voiture est due à un conducteur en état d'ivresse. Bien souvent, ces accidents sont gravissimes car le conducteur n’arrive plus du tout à maîtriser son automobile. Lorsque le pire se produit, le conducteur s’expose à de sévères sanctions qui concernent notamment l’assurance voiture. Explications.

Des sanctions très sévères

La conduite en état d’ébriété est un acte prohibé par la loi car cela peut constituer un danger énorme, non seulement pour la personne du conducteur mais aussi et surtout pour les autres usagers du réseau routier.

Très concrètement, Le taux d’alcool limite autorisé est de 0, 5 g d’alcool par litre de sang, ce qui correspond à 0,25 mg d’alcool par litre d’air expiré. Et, avec un taux égal ou supérieur à 0,5 g, l’automobiliste encourt les sanctions suivantes :

  • le retrait de 6 points sur son permis de conduire ;
  • une amende forfaitaire de 135 euros ;
  • l’immobilisation du véhicule ;
  • la suspension du permis.

À noter qu’en cas de récidive, les sanctions seront plus sévères, l’intéressé encourant les sanctions suivantes :

  • le retrait de 6 points sur son permis de conduire ;
  • une amende jusqu’à 9 000 euros ;
  • la confiscation de son véhicule ;
  • l’annulation du permis de conduire ;
  • l’obligation de suivre un stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière à ses frais
  • une peine d’emprisonnement.

Le « désengagement » de l’assurance voiture

La conduite en état d’ivresse est une infraction très grave. C’est la raison pour laquelle les compagnies d’assurances peuvent se permettre de se désengager de toute responsabilité si l’assuré se rend coupable d’une telle infraction.

Le désengagement de l’assureur signifie concrètement que l’intéressé ne pourra pas compter sur la compagnie d’assurances pour la prise en charge des différents dommages, et ce, même si l’assuré a toujours respecté ses engagements en matière de paiement de la prime.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES