Assurance auto

Auto : les constructeurs prêts à financer une surprime à la casse

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2018 à 11:27

Automobile : bientôt une seconde prime à la casse ?

D’après une information publiée dans Les Echos dimanche 21 octobre, les constructeurs automobiles envisageraient de mettre en place une seconde prime à la casse. Une surprime entièrement financée par les industriels et qui permettrait de soutenir les ventes.

Une seconde prime à la casse financée par les industriels

Bientôt une seconde prime à la casse ? Les constructeurs automobiles l’envisageraient selon Les Echos. Dans son édition du 21 octobre, le journal indique en effet que les industriels seraient prêts à financer une surprime à la casse. « Aucune décision n'est prise, mais nous sommes en train de définir entre nous les modalités du dispositif. L'idée, c'est d'accélérer le renouvellement du parc avec des offres de reprise ciblées. Ce serait une mesure efficace », explique un constructeur Hexagonal au quotidien.

Alors que la pression se fait de plus en plus forte, les constructeurs n’ont pas d’autres choix que de tout mettre en œuvre pour limiter leurs émissions polluantes. La mise en place d’une surprime serait donc une réponse aux appels de Bruxelles mais aussi à ceux d’Emmanuel Marcon. Suite à publication du rapport du GIEC sur l’urgence climatique, le président de la République avait sommé les constructeurs automobiles à revoir leur copie. Pour les constructeurs, l’instauration de cette prime permettrait donc de répondre aux objectifs environnementaux tout en soutenant les ventes. L’instauration d’une nouvelle prime accélérerait le renouvellement du parc automobile en circulation. Une bonne nouvelle pour les industriels en somme.

Le succès de la prime à la conversion

Cette annonce intervient quelques jours après de celle du gouvernement. La semaine dernière l’exécutif a en effet annoncé que la prime à la conversion allait être renforcée dès l'année prochaine pour les voitures hybrides rechargeables. Les ménages non imposables bénéficieront quant à eux d’une aide supplémentaire pour l’achat d’une automobile électrifiée d’occasion.

D’après les chiffres communiqués mi-septembre par le ministère de la Transition écologique et solidaire, cette prime séduit les automobilistes Français. Un peu plus de 170 000 dossiers de demande avaient été déposés depuis le début de l’année 2018 et ce alors que l’objectif annuel était de 100 000 bénéficiaires.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES