Assurance auto

Auto : les fraudes au permis de conduire

Publié par le

Des élèves n'hésitent pas à frauder pour décrocher le permis de conduire

Il n’est pas rare pour des policiers d’arrêter des fraudeurs au permis de conduire. Rien qu’en 2016, deux réseaux ont ainsi été démantelés. Aujourd’hui, certains candidats n’hésitent pas à payer des sommes importantes pour décrocher le précieux sésame. 

Entre 2 000 et 8 000 euros le permis de conduire

C’est peut-être l’examen le plus compliqué à décrocher. Entre l’épreuve théorique et l’épreuve pratique, réussir le permis de conduire n’est pas chose facile.  Avec un prix avoisinant 1800 euros en moyenne, le permis de conduire est souvent un gouffre financier. Face aux difficultés, certains candidats n’hésitent pas à frauder pour se simplifier la vie. 

En 2016, les forces de l’ordre ont démantelé un réseau de fraude au permis de conduire. A l’époque, un inspecteur du permis de conduire et des gérants de quatre auto-écoles de plusieurs départements d’Ile-de-France sont mis en garde à vue. Les policiers reprochaient aux suspects d’avoir aidé, moyennant finance, des étrangers qui ne parlaient pas un mot de français. Difficile de croire que les candidats pouvaient passer sans le moindre problème le Code de la route. Les personnes interpellées ont donc été mises en examen pour corruption, obtention frauduleuse de documents administratifs et faux en écriture publique.

Quelques mois plus tard, un autre réseau a été épinglé par la police. Cette fois, les élèves sont des célébrités. Parmi les « clients », l’on trouve notamment des footballeurs dont Samir Nasri, Jérémy Menez ou encore Layvin Kurzawa. 

Organisée par un gérant d'auto-école et 3 agents de la préfecture de Nanterre, la fraude permettait à des personnes qui n’avaient jamais passé l’examen ou qui avaient perdu le précieux sésame de bénéficier d’un nouveau permis de conduire après le paiement d’une somme allant de 2000 à 8000 euros. 

Selon le rapport d’enquête, les sommes de ce business dépassaient le million d’euros avec des « cadeaux bonus » reçus en supplément de l’argent versé. 

Rappelons qu'un gérant d'une auto-école qui décide de monter ce genre d'affaire s'expose à 5 ans de prison et 375 000 euros d'amende.

Comment faire baisser le coût du permis de conduire ?

Pour les candidats qui ne souhaitent pas « acheter » leur permis de conduire, le gouvernement Macron a promis une baisse du coût du permis de conduire. Pour payer son permis moins cher, l’exécutif mise sur des apprentissages moins onéreux. Objectif : faire baisser la note de 30%. Comment ? En privilégiant les simulateurs, l’apprentissage de la conduite avec des boîtes automatiques, l’heure de conduite facturée 45 euros ou encore la conduite accompagnée. 

Le gouvernent souhaite aussi offrir la possibilité à un candidat de comparer son auto-école. Quel est son taux de réussite ? Les prix de ses différentes formules ? Le taux de présentation à l’examen ? D’ici peu, un élève pourra vérifier l’ensemble de ces informations sans bouger de son canapé. 

Outre ces mesures, il existe d'autres astuces. Savez-vous, par exemple, que les apprentis peuvent bénéficier d’une aide de 500 euros. Vous pouvez aussi opter pour les auto-écoles 2.0. Sans bouger de chez vous, vous pourrez réviser votre code. Vous pouvez aussi, quitter Paris pour une petite ville de province. Les tarifs y sont très attractifs. Rien à voir avec ceux de la capitale. 

Et dès que vous aurez le permis en poche et sans frauder, il ne faudra pas hésiter à faire une comparaison pour une assurance auto

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES